vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Dégradation de l’état de santé de six prisonniers politiques en...

Iran : Dégradation de l’état de santé de six prisonniers politiques en grève de la faim

CNRI – Le 10 décembre, les médecins de la prison de Ghezel-Hessar (en banlieue de Téhéran) ont annoncé que les reins et les intestins de plusieurs prisonniers qui observent une grève de la faim sont en train de s’infecter.

Selon le site Harana (des activistes des droits de l’homme en Iran ), six prisonniers politiques (Hamed Ahmadi, Kamal Mowlaï, Djamchid Dehghani, Djahanguir Dehghani, Seddigh Mohammadi, Seyyed Hadi Hosseini) sont en grève de la faim depuis le 4 novembre, pour protester contre leur peine de mort prononcés à leur encontre.

Le 9 décembre, sur décision des autorités de la prison de Ghezel-Hessar, ces prisonniers grévistes ont été emmenés sur des brancards à l’infirmerie de la prison.

Une source informée a affirmé : « Le médecin de la prison, après avoir ausculté les prisonniers grévistes, a envoyé un rapport écrit aux autorités judiciaires dans lequel il souligne que l’état de santé de ces prisonniers est très critique. Ce médecin a confirmé que les reins et les intestins de plusieurs d’entre eux est en train de s’infecter. »

Dans la section 209 de la sinistre prison d’Evin à Téhéran, Esrafil Soltanian, un détenu politique qui a perdu l’usage de ses deux jambes, a entamé une grève la de faim pour protester contre les conditions de détention déplorable des prisonniers handicapés.

Selon le site Harana, Esrafil Soltanian a entamé sa grève de la faim le 6 décembre. Il est accusé de «propagande contre le régime », pour avoir distribué des tracts critiquant le régime.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe