mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafIran : Avertissement aux autorités américaines et onusiennes

Iran : Avertissement aux autorités américaines et onusiennes

Massacre à Achraf – N°95  

Six agents de la force Qods à Bagdad et le plan des mollahs pour s’emparer des otages ou de les tuer en Irak

Depuis le 13 novembre, la Résistance iranienne a signalé dans plusieurs communiqués, l’arrivée en Irak de six membres de la force terroriste Qods, venus pour couvrir le crime contre l’humanité commis à Achraf, et en relation avec le sort des 7 otages.

Par ailleurs, selon les informations venant de l’intérieur du régime des mollahs et du Conseil suprême de la sécurité nationale en Iran, la dictature religieuse dans un marchandage avec Maliki attend une occasion de se faire livrer les otages par le pouvoir irakien ou de les tuer en Irak ou de les briser sous la torture.

A la fin e la 11e semaine de détention des otages et de la grève de la faim des habitants de Liberty et des iraniens dans divers pays du monde, la rencontre et les discussions des criminels de la force terroriste Qods avec de hautes autorités du pouvoir irakien sur le sort des otages soulèvent une grande inquiétude sur les intrigues du régime iranien et du gouvernement Maliki visant la déportation ou l’assassinat des otages.

Les déclarations surprenantes d’une « haute autorité du gouvernement » américain dans le point de presse du 30 octobre et celles du représentant du département d’Etat dans l’audition de la sous-commission des affaires du Moyen-Orient à la chambre des Représentants américaine le 13 novembre en faveur de Maliki, et ses efforts singuliers du début à la fin de l’audition pour dire que Maliki n’était pas au courant et qu’il n’a pas de responsabilité dans ce grand crime contre l’humanité, vont faciliter les agissements criminels du pouvoir irakien dans les prochaines étapes. Cette autorité dans un briefing téléphonique avait souligné que « jusqu’à ce jour nous n’avons aucune information crédible que le gouvernement irakien ait été d’une manière ou d’une autre impliqué dans l’attaque répréhensible contre le camp d’Achraf. »

Le représentant du Département d’Etat avait aussi à l’audition de la Chambre des Représentants prétendu de manière choquante que les 7 otages n’étaient pas en Irak. Ces déclarations n’ont aucun fondement. Il existe suffisamment de documents à présenter dans une enquête indépendante, à des organes et un tribunal impartial international montrant clairement que les 7 otages sont toujours en territoire irakien et sous le contrôle des forces spéciales des services du premier ministre et du fils de Maliki. La Résistance iranienne a continuellement donné des détails aux parties américaines, mais le département d’Etat pour des raisons non évidentes s’est abstenu de mener une enquête sur ce grand crime ou même de demander la mise en place d’une enquête indépendante, impartiale et transparente par l’Onu.

Si les otages sont déportés en Iran et livrés au régime ou tués en Irak, la plus grande responsabilité retombera sur le gouvernement américain qui a garanti à répétition leur sécurité et leur santé.

En ce début de la douzième semaine de grève de la faim à Liberty et dans divers pays du monde, et vu l’extrême préoccupation des familles et de la communauté iranienne, la Résistance iranienne appelle à l’intervention urgente du président Obama pour obtenir la libération des otages. Le rapt de ces personnes protégées depuis 78 jours relève du crime contre l’humanité.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 novembre 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe