samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafIrak : l'OMPI réclame la libération de 36 de ses membres

Irak : l’OMPI réclame la libération de 36 de ses membres

Un gréviste de la faim à Achraf Asharq al-Awsat, quotidien arabe publié à Londres, 4 septembre – Extraits – Des sources au camp d’Achraf, qui abrite les membres du groupe d’opposition iranien des Moudjahidine du peuple (OMPI) dans la province irakienne de Diyala, au nord-est de Bagdad, ont déclaré que 36 de leurs membres, détenus depuis juillet dernier par les forces irakiennes, sont dans un état critique.

Mohammad Iqbal, de la base Achraf a déclaré à Asharq al-Awsat : « Un juge du tribunal de la ville de Khalis a ordonné leur libération le 24 août, mais ils n’ont pas été remis en liberté. » Iqbal, au nom des résidents du camp d’Achraf, a appelé le gouvernement américain, la force multinationale en Irak, le secrétaire général des Nations Unies, le Conseil de sécurité et les organisations de droits humains à agir rapidement pour libérer les 36 otages capturés par les forces irakiennes.

M. Iqbal a déclaré que les 36 sont entrés légalement en Irak et que leur présence en Irak ces 23 dernières années s’est faite avec l’autorisation légale du précédent gouvernement irakien. En outre, en 2004, ils ont tous été désignés et reconnus comme des personnes protégées en vertu de la IVe convention de Genève par les forces américaines et la force multinationale Irak.

« Prendre en otage et détenir illégalement des personnes protégées est considéré comme un crimes de guerre. Le Premier ministre irakien est responsable de ces actes illégaux et de tout préjudice ou dommage causé aux otages. C’est passible de poursuite devant des tribunaux internationaux », a-t-il ajouté.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe