samedi, décembre 10, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafIrak: les exilés iraniens reprochent aux Pasdaran de Téhéran le blitz de...

Irak: les exilés iraniens reprochent aux Pasdaran de Téhéran le blitz de missile sur le camp Liberty

Irak: les exilés iraniens reprochent aux Pasdaran de Téhéran le blitz de missile sur le camp Liberty

The International Business Times a publié un rapport sur l’attaque terroriste à la roquette de lundi sur le camp Liberty. Voici le contenu du rapport:

Irak: les exilés iraniens reprochent aux Pasdaran de Téhéran le blitz de missile sur le camp Liberty
Le camp a déjà été la cible de plusieurs attaques mortelles au cours des dernières années.
Par Harriet Sinclair
5 juillet 2016 16:16 BST

Plus de 40 personnes ont été blessées après que le camp Liberty en Irak ait été bombardé avec des missiles, suite à un blocus de huit jours qui a privé le camp de nourriture et de médecine.

L’ancienne base militaire américaine proche de Bagdad abrite les membres des Moudjahidines du peuple iranien (OMPI), des gauchistes qui ont été exilés d’Iran après la révolution islamique en 1979. Le camp a été pris pour cible par les forces loyales à Téhéran à plusieurs reprises au cours des dernières années.

Le Conseil national de la Résistance iranienne a accusé les milices affiliées à la Force Qods des Pasdaran, une unité spéciale des Pasdaran iranien, d’avoir effectué le bombardement de missiles et a appelé le Conseil de sécurité des Nations unies et l’Union européenne à condamner l’attaque.

Maryam Radjavi, présidente du CNRI a salué la persévérance héroïque des habitants du camp Liberty et a souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessées dans l’attaque criminelle.

L’attaque démontre que la dictature religieuse en Iran est terrifiée par l’OMPI et la Résistance iranienne, qu’elle considère comme une menace existentielle, a-t-elle ajouté.

Depuis que les habitants actuels du camp occupent les lieux – après y avoir été déplacés de force depuis le camp d’Achraf en 2012 – il y a eu plusieurs attaques mortelles, en plus du massacre perpétré au camp d’Achraf en 2011, qui a fait 36 morts et des centaines de blessés.

En 2013, trois attaques distinctes contre le camp Liberty ont fait 12 morts et plus de 170 blessés, tandis qu’en 2015, 20 autres habitans du camp ont été tués dans une attaque à la roquette.

Le CNRI se plaint aussi depuis longtemps que les normes du camp sont inappropriées, et qu’il a été désigné comme un lieu de transit temporaire, plutôt que comme un camp de réfugiés, afin d’éviter d’avoir à répondre aux normes minimales des camps de réfugiés.

The International Business Times a publié un rapport sur l’attaque terroriste à la roquette de lundi sur le camp Liberty. Voici le contenu du rapport:

Irak: les exilés iraniens reprochent aux Pasdaran de Téhéran le blitz de missile sur le camp Liberty

Le camp a déjà été la cible de plusieurs attaques mortelles au cours des dernières années.

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe