jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceElaine Chao: le régime iranien pénalise les femmes

Elaine Chao: le régime iranien pénalise les femmes

Elaine Chao, ancienne ministre du Travail des Etats-Unis, était présente parmi les dizaines de personnalités qui ont participé au grand rassemblement de l’opposition iranienne à Paris. Mme Chao a exprimé son soutien à « ceux qui souhaitent un changement démocratique » en Iran et a insisté sur la nécessité de lutter contre les politiques répressives du régime iranien contre les femmes.

 

Dans son intervention, Elaine Chao a déclaré :

« C’est une rare opportunité d’être présente ici, de pouvoir me joindre à mes collègues des Etats-Unis et du monde entier pour exprimer mon soutien à ceux qui souhaitent un changement démocratique ainsi que l’obtention des libertés fondamentales pour le peuple iranien.

En particulier, je veux parler des femmes, des enfants et des jeunes filles d’Iran. Leurs aspirations, les aspirations des femmes et filles d’Iran qui ont porté le fardeau des plus répressives des lois du régime actuel, doivent être entendues.

Vous savez, ces 50 dernières années, les femmes à travers le monde ont vécu une révolution en termes d’éducation et d’opportunités économiques. Plus de femmes que jamais auparavant ont pu étudier, participer à la force de travail, contribuant significativement au noyau familial et à la société.

Quand j’étais Secrétaire au Travail, nous avons mené de nombreuses initiatives pour soutenir les aspirations scolaires et civiques des femmes et des filles au Moyen-Orient. Pour nommer quelques uns de ces projets, nous avons fourni des uniformes aux filles pour qu’elles puissent aller à l’école, offert des formations en informatique et des formations en entrepreunariat pour les veuves de guerre. Nous avons également encouragé la participation civique en mettant en place des cours de démocratie et de leadership pour les femmes.

Pour encourager la volonté de ces femmes, nous avons mis l’accent sur le fait qu’en 2004 les femmes représentaient la moitié des nominations à la présidence du Secrétariat au Travail des États-Unis, le plus important des cabinets présidentiels.

Mais tandis que la discrimination contre les femmes est devenue hors-la-loi dans certains pays, l’Iran l’a légalisée. Tandis que les autres pays commencent à valoriser les femmes, l’Iran les pénalise.

Des rapports récents révèlent que les quotas nouvellement imposés, ainsi que les restrictions et interdictions empêchent les Iraniennes d’accéder aux études supérieures. Dans les universités iraniennes, les femmes ne sont pas autorisées à étudier des métiers à hauts revenus comme la médecine et l’ingénierie. Des quotas ont été instaurés qui limitent la possibilité pour les femmes d’obtenir des diplômes universitaires.

Les universités ont aussi déclaré que 77 domaines d’études étaient inaccessibles aux femmes, une politiques autorisée et encouragée par le régime iranien actuel. Il n’est pas surprenant par conséquent que le taux de chômage des jeunes femmes iraniennes atteigne le chiffre stupéfiant de 42%, quasiment le double du taux de chômage des hommes (…) »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe