mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsDésespéré face aux manifestations en Iran, Khamenei appelle à plus de violence

Désespéré face aux manifestations en Iran, Khamenei appelle à plus de violence

Désespéré face aux manifestations en Iran, Khamenei appelle à plus de violence
La banderole d’une manifestation à Zahedan: « Le peuple iranien mérite le respect, pas la répression et l’exécution »

Le chef suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a prononcé un discours lundi, reconnaissant l’escalade de la confrontation entre la théocratie au pouvoir et le peuple iranien, en particulier la jeunesse.

Tout en essayant de dépeindre la jeunesse iranienne courageuse comme des agents étrangers ou influencés par les médias sociaux, Khamenei a de nouveau appelé au soi-disant « Jihad d’explication » ou a ordonné plus de propagande et plus de violence.

« Le remède à la propagande ennemie sur les réseaux sociaux est le Jihad de l’explication. En d’autres termes, répandre la vérité en utilisant des voix différentes, des mots différents et des initiatives différentes. Nous ne pouvons pas effacer l’esprit des jeunes des impacts négatifs [de l’ennemi] à l’aide de gourdins et de bâtons ; nous devrions utiliser des explications ! » affirme Khamenei.

Or, Khamenei dirige son appareil répressif avec d’innombrables crimes, tels que la récente exécution de manifestants, le meurtre d’environ 750 manifestants, l’assassinat de 1500 civils lors du soulèvement de novembre 2019 et des dizaines de milliers de pendaisons. La persistance du soulèvement malgré la lourde répression du régime l’a incité à reconnaître son échec à contrôler la société rétive iranienne par la violence.

Il a montré son impasse absolue dans son discours en tenant des propos contradictoires à l’appui des récentes pendaisons politiques : « Provoquer des émeutes dans la rue était sans aucun doute une trahison. Les parties et les autorités responsables devraient réagir fermement et équitablement à la trahison, et elles l’ont fait. »

Certains internautes iraniens se sont moqués du discours contradictoire de Khamenei, affirmant qu’en appelant au « Jihad des explications », Khamenei signifiait l’exécution.

Cette persévérance dans un pays où tout le système sécuritaire est conçu pour écraser les protestations pointe vers le caractère organisé du mouvement.

Avant le soulèvement actuel, le régime avait tenté de répandre le désespoir et la peur dans le pays par des meurtres dans la rue ou des exécutions en prison. Mais la persistance de ces protestations a porté un coup dur au mur de la peur.

Un jour seulement après l’exécution de Mohammad Mehdi Karami et de Mohammad Hosseini, et alors que des informations circulaient à l’extérieur selon lesquelles Téhéran avait l’intention de pendre deux autres manifestants, Mohammad Ghobadlou et Mohammad Broughani, les Iraniens ont envahi les rues et organisé une grande manifestation devant la prison de Gohardasht . Ils scandaient des slogans anti-régime et menaçaient Khamenei : «C’est le dernier message. Si vous exécutez, ce sera le soulèvement. »

Dépourvue de toute légitimité politique et sociale, la théocratie au pouvoir utilise les exécutions comme un outil pour contrôler la société iranienne. En mai 2021, au moins 5197 prisonniers étaient en cours d’exécution en Iran. En d’autres termes, les prisonniers sont pris en otage par le régime et chaque fois que les autorités sentent un danger, des innocents sont pendus.

Mais la situation a changé complètement en Iran. Les pendaisons et l’oppression se retournent immédiatement contre le régime et intensifient la résistance. Alors que les récentes exécutions ont été largement condamnées par les démocraties occidentales, la communauté internationale devrait aller au-delà de son soutien vocal et exprimer sa préoccupation.

La communauté internationale devrait reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense et à déterminé lui-même son avenir. Cela aiderait certainement et pratiquement la révolution iranienne en 2023.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe