vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafDes opposants iraniens confrontés à une tragédie à Achraf

Des opposants iraniens confrontés à une tragédie à Achraf

A Achraf sur la frontière Iran-Irak, les opposants iraniens sont attaqués des deux côtés, écrit Christopher Booker

Sunday Teleghraph – Par Christopher Booker – Avec la perspective de voir la communauté chrétienne d’Irak contrainte de fuir le pays au bout de près de 2.000 ans, il semble qu’une autre tragédie soit en train de culminer dans ce malheureux pays. Les troupes gouvernementales, sous la direction du Premier ministre Nouri al-Maliki en personne font équipe avec les voyous de la force Qods de l’Iran pour intensifier leur assaut sur le camp d’Achraf.

Cette ville soignée du désert près de la frontière iranienne abrite depuis une dizaine d’années plus de 3.000 exilés du groupe d’opposition iranien, l’OMPI (les Moudjahidine du peuple d’Iran). En 2003, les exilés ont rendu leurs armes, en échange de garanties écrites de sécurité du gouvernement américain. Maintenant, après avoir assiégé le camp pendant des mois, coupé les fournitures médicales et assourdi les habitants autour de l’horloge avec 140 haut-parleurs, les forces irakiennes et iraniennes ont battu et blessé des dizaines d’exilés (y compris, à Noël, les malades à l’hôpital). A Téhéran la semaine dernière, Ali Saremi, un opposant iranien de premier plan, a été pendu en raison de ses liens avec Achraf.

Les habitants – dont la cause est soutenue par 53 anciens premiers ministres et ministres du monde entier, y compris de Grande-Bretagne – craignent un assaut final, suivi de l’expulsion vers l’Iran où ils feront face à la prison ou à l’exécution. Et cette promesse de protection? Washington semble s’en être lavé les mains.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe