lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireDes milliers d’Iraniens appellent à l’envoi du dossier nucléaire des mollahs au...

Des milliers d’Iraniens appellent à l’envoi du dossier nucléaire des mollahs au Conseil de sécurité

ImageNCRI – Simultanement avec la session du Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique à Vienne, plus de 2500 Iraniens ont participé à une manifestation devant le siège de cette agence, appelant à l’envoi du dossier nucléaire du régime intégriste et terroriste des mollahs devant le Conseil se sécurité de l’ONU pour l’adoption de sanctions.

Les manifestants scandaient des slogans contre la politique de complaisance avec le régime des mollahs et ont salué les efforts incessants de la Résistance iranienne qui a alerté le monde sur le danger de voir le régime des mollahs se doter de l’arme atomique. Ils ont affirmé que ceux qui faisaient obstacle à la saisine du dossier nucléaire des mollahs par le Conseil de Sécurité, pour des raisons commerciales, ne contribuaient en aucune manière à la paix et la tranquilité dans la région du Moyen-Orient et dans le monde.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du CNRI a déclaré dans un message aux manifestants :
La crise nucléaire du régime des mollahs est entrée dans une phase très dangeureuse. Dans les circonstances actuelles, l’arrogance et les menaces des mollahs, ont été rendus possibles par la souplesse et  la tergiversation de la politique occidentale. C’est pourquoi la politique de complaisance et les multiples concessions et facilités offertes à la dictature religieuse, n’ont eu pour effet que de permettre à ce régime de  gagner du temps et de mettre en perspective la guerre et une catastrophe.

Au nom du peuple iranien, Mme Radjavi a appelé le conseil des gouverneurs de l’AIEA à envoyer sans tarder le dossier nucléaire des mollahs au Conseil de Sécurité pour y faire adopter un embargo total.

Le régime des mollahs doit être jugé devant un tribunal international pour ses crimes contre l’humanité et être expulsé des Nations Unies et des autres instances internationales, a ajouté la présidente élus du CNRI.

Karin Resetarits, eurodéputée autrichienne, Hans Kristian Neerskov, President du Comité International Sakharov, Mgr Jacques Gaillot venu de Paris, Lenart Friden, ancien député suédois, Reza Rohani, président d’une commission du CNRI, Jamshid Peyman, écrivain et poète, Micehaeel  Ganer, President de l’Association des réfugiés en situation d’urgence en Autriche, le Dr. Alireza Asar et le Dr. Manouchehr Fakhimi, deux experts iraniens en exil dans le domaine des recherches nucléaires, ont pris la parole lors de cette manifestation pour appeler à leur tour l’envoi du dossier du régime iranien devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

La résolution finale du rassemblement a notamment mentionné : Tout retard dans l’envoi de ce dossier au Conseil de Sécurité, ne fera que rapprocher d’avantage le seul Etat parrain du terrorisme dans le monde de l’arme la plus dangeureuse, la bombe atomique, et par conséquent cela rendra la guerre ou l’intervention militaire extérieure inévitable, mettant le monde face à une catastophe. La seule option réaliste et efficace pour eviter une guerre et la seule solution pour mettre fin à la menace nucléaire de Téhéran, c’est le soutien au changement démocratique en Iran par le peuple iranien et sa Résistance. Ceci constitue « la Troisième Voie» évoquée par la présidente élue du CNRI, Maryam Radjavi, en décembre dernier, au Parlement européen.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 novembre 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe