vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafDéclaration de la majorité du Parlement de Slovaquie

Déclaration de la majorité du Parlement de Slovaquie

CNRI – Déclaration soutenue par la majorité des membres du Parlement slovaque:

Le 8 avril, sur l’ordre du régime iranien et sur les ordres du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, 2 500 membres des forces armées irakiennes soutenus par des véhicules blindés ont attaqué les opposants iraniens sans défense et non-armés du Camp d’Achraf. A la suite de l’attaque, 35 personnes, dont 8 femmes ont été tuées et 350 ont été blessées. Un certain nombre d’habitants sont décédés après avoir été écrasés par des véhicules blindés.

Les forces armées irakiennes sont toujours présentes dans le camp. Les menaces et le blocus inhumain se poursuivent également.

Les résidents blessés sont dans un état critique en raison du manque d’accès aux soins médicaux.

Le gouvernement irakien a refusé de permettre à une délégation de haut-rang du Parlement européen de visiter le camp d’Achraf en avril.

Le déplacement forcé de 3 400 réfugiés non-armés serait illégal et violerait les normes des Nations Unies, le droit international et la Loi Humanitaire Internationale.

Tout déplacement des résidents du camp vers un autre lieu en Irak ne ferait qu’ouvrir la voie à davantage de menaces et un tel déplacement doit être évité.

Le 10 mai, la délégation du Parlement Européen, présidée par l’eurodéputé Struan Stevenson, qui s’était rendue en Irak a proposé une solution pour la question d’Achraf à Strasbourg.

Nous soutenons cette proposition et appelons le gouvernement à satisfaire les conditions requises exposées dans cette proposition pour ouvrir la voie à la résolution de cette affaire.

Nous appelons le gouvernement slovaque, Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations Unies, Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, la baronne Ashton, Haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères, ainsi que la communauté internationale à soutenir la proposition du Parlement européen pour Achraf, et d’œuvrer pour réaliser les points suivants :

1. La protection d’Achraf par les Nations Unies et l’établissement d’une équipe d’observateurs des Nations Unies à Achraf avec le soutien des États-Unis et de l’UE.

2. Le retrait immédiat des forces irakiennes d’Achraf, la fin du siège et le libre accès des blessés d’Achraf aux soins médicaux.

3. La nomination d’un représentant spécial par le Conseil de Sécurité de l’ONU afin d’enquêter sur le crime du 8 avril et poursuivre les responsables de ce crime.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe