jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafDébat au Parlement européen avec la Baronne Ashton sur le camp d’Achraf

Débat au Parlement européen avec la Baronne Ashton sur le camp d’Achraf

Communiqué de presse, 11 mai 2011

Mme Catherine Ashton, Haute représentante de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, a déclaré aujourd’hui au Parlement européen à Strasbourg en référence à Achraf :

“Au camp d’Achraf en Irak : ce qui s’est passé le 8 avril au camp d’Achraf est déplorable et je le condamne de la manière la plus vigoureuse.  Je suis catégorique sur le fait que nous avons besoin d’une réaction forte et unie de l’UE.J’ai écrit au ministre irakien des Affaires étrangères et je lui ai parlé encore hier. Bien que je ne remette pas en cause la souveraineté de l’Irak sur l’ensemble de son territoire, il a le devoir de protéger les droits humains des résidents d’Achraf. J’ai condamné les violences et appelé à une enquête – une enquête qui doit être approfondie et indépendante et qui doit nous dire exactement ce qui s’est passé. Mais il n’y a pas de solution simple ici – Plusieurs options de solutions à long terme sont à l’étude, avec l’ONU en tête. Ce sont toutes des défis à relever. Je suis reconnaissante pour les contributions du Parlement européen et je porterai cela devant le Conseil des ministres des Affaires étrangères et j’en discuterai en détail avec le HCR des Nations Unis. Nous avons besoin de poursuivre et de faire en sorte de trouver une ligne correcte de conduite et d’enquête, et notre condamnation est absolue.”

Commentant l’intervention de la baronne Ashton, Struan Stevenson, président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak, a déclaré:

« Tout en exprimant ma reconnaissance et ma gratitude à Mme Ashton quant à sa position sur Achraf, il faut rappeler que les déclarations de Mme Ashton et des membres du Parlement européen de divers groupes politiques et de divers pays en soutien à Achraf et à une solution pacifique sont très encourageantes. Cela montre clairement que la solution proposée par la délégation du Parlement européen à l’Irak, est une solution pratique et logique, et que c’est la seule solution qui pourrait empêcher un nouveau bain de sang. En plus du soutien européen, ces dernières 24 heures, cette solution a été activement soutenue par plusieurs courants politiques à l’intérieur et à l’extérieur du parlement irakien et par des dizaines de parlements d’autres pays européens.

«Outre l’Union européenne, une fois encore, nous appelons toutes les parties en présence, en particulier les États-Unis et l’UE, à une coopération active dans la mise en œuvre de ce plan et nous rappelons que tout ultimatum sur la fermeture imminente d’Achraf ou pour relocaliser les 3400 résidents dans d’autres régions reculées d’Irak n’est plus pertinent, pratique, voire légal en vertu des conventions humanitaires internationales. De telles actions ne seraient qu’un prélude à un nouveau massacre.

« Nous appelons toutes les parties et les individus qui, en réalité, cherchent à empêcher un autre bain de sang et des violences contre les résidents d’Achraf, d’aider à mettre  en œuvre le plan actuel et nous demandons au gouvernement irakien de faire le premier pas nécessaire pour résoudre cette crise en acceptant le pré-conditions énoncées dans la solution que propose notre délégation. »

Struan Stevenson
Président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak
Strasbourg

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe