mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafAppel du Parlement européen pour assurer la protection du camp d'Achraf (Irak)

Appel du Parlement européen pour assurer la protection du camp d’Achraf (Irak)

AFP, STRASBOURG, 25 novembre  – Le Parlement européen a demandé jeudi à la chef de la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton « d’enjoindre les Nations unies de fournir d’urgence une protection aux opposants iraniens en exil du camp d’Achraf » en Irak, soumis selon eux à un « siège impitoyable » par les autorités irakiennes.

Quelque 3.500 sympathisants du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), groupe d’opposition en exil au régime de Téhéran, sont rassemblés dans ce camp, situé à 80 km au nord de Bagdad.

En 2003, à la chute de Saddam Hussein, ces opposants ont été désarmés par les forces américaines. Les Etats-Unis ont alors transféré le contrôle du camp aux forces de sécurité irakiennes, dont les responsables entretiennent de très bonnes relations avec Téhéran.
« Les forces des Etats-Unis et des Nations unies se sont retirées du camp d’Achraf et ses résidents sont désormais à la merci d’attaques », déplore à ce propos le Parlement européen dans une « déclaration écrite » signée par 378 députés.

Fondés en 1965 avec pour objectif de renverser le régime du chah, puis le régime islamiste, les Moudjahidine ont été chassés d’Iran dans les années 1980. Ils sont considérés comme une organisation terroriste par les Etats-Unis, mais plus par l’Union européenne depuis début 2009.
Dans leur déclaration, les eurodéputés observent d’ailleurs que « les pressions externes exercées sur les résidents du camp perdurent sous prétexte que l’OMPI (Organisation des Moudjahidine du peuple iranien, ndlr) figure toujours sur la liste noire des Etats-Unis ».

Ils demandent en conséquence à Mme Ashton « d’exhorter les Etats-Unis à suivre l’exemple de l’Union » en retirant l’OMPI de cette liste.
« L’adoption de la déclaration souligne l’appui exceptionnel et croissant de la population européenne pour la résistance iranienne », s’est félicitée la présidente du CNRI, Maryam Radjavi.

« Les Etats-Unis doivent reprendre la protection d’Achraf, c’est essentiel pour leur engagement vis-à-vis du droit international, de l’accord mutuel avec les résidents d’Achraf et des valeurs morales », a-t-elle ajouté.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe