jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafAchraf : le gouvernement français ne doit pas fermer les yeux

Achraf : le gouvernement français ne doit pas fermer les yeux

Comité parlementaire pour un Iran laïque et démocratique, 8 avril – L’attaque criminelle des forces irakiennes, à la solde du régime des mollahs, contre les résidents du camp d’Achraf doit cesser. Aujourd’hui 31 habitants dont six femmes, ont été tués, victimes de tirs ou écrasés par les blindés irakiens. On compte également 200 blessés. 

Depuis plusieurs mois, les parlementaires français du comité pour un Iran laïque et démocratique, alerté l’Élysée et le ministère des affaires étrangères sur les risques encourus par les populations civiles du camp. La tragédie d’aujourd’hui leur donne malheureusement raison.

L’inaction de la France et de la communauté internationale face aux violences meurtrières de l’armée irakienne est intolérable. Les résidents d’Achraf jouissent de la protection de la quatrième convention de Genève et les États-Unis s’étaient engagés, en 2004, à les protéger en échange de la démilitarisation du camp.

Les observateurs de l’ONU doit revenir d’urgence dans le camp et les forces internationales doivent garantir la sécurité des résidents d’Achraf.

300 Achrafiens ont le statut de réfugié politique en France et dispose de cartes de séjour de 10 ans. Le gouvernement français a le devoir de tout mettre en œuvre pour les secourir et éviter un nouveau bain de sang.

Le comité parlementaire pour un Iran laïque et démocratique a adressé, le 1er avril 2011, une lettre à Alain Juppé lui demandant de les recevoir afin d’évoquer la situation humanitaire catastrophique du camp. La réponse du ministre et, désormais, urgente.

Jean-Pierre Brard, député de la Seine-Saint-Denis
Nicolas Perruchot, député du Loir-et-Cher
Alain Néri, député du Puy-de-Dôme
Jean-Philippe Maurer, député du Bas-Rhin
Émile Blessig, député du Bas-Rhin

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe