dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Achraf16 organisations espagnoles des droits de l'homme appellent les Etats-Unis à protéger...

16 organisations espagnoles des droits de l’homme appellent les Etats-Unis à protéger Achraf

 CNRI – Seize organisations nationales des droits de l’homme en Espagne, regroupées en Fédération des Associations Actives de Défense des Droits de l’Homme, ont écrit une lettre à la Secrétaire d’État américaine, exprimant leur inquiétude quant aux violations répétées des droits de l’homme dont sont victimes les résidents du camp d’Achraf par le gouvernement irakien.

Le camp d’Achraf, situé au nord-est de Bagdad, est le lieu de résidence de près de 3 400 membres de la principale opposition iranienne l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI).

Les organisations des droits de l’homme ont déclaré qu’il était du devoir des forces armées américaines d’établir une présence au camp d’Achraf conformément à l’Article 45 de la Quatrième Convention de Genève. Les normes de traitement des résidents d’Achraf devraient redevenir ce qu’elles étaient avant que les États-Unis ne transfèrent la protection du camp aux forces irakiennes au début de 2009. La lettre souligne également la nécessité d’une présence permanente de la MANUI à Achraf.

« Plus de 400 000 documents scandaleux révélés par WikiLeaks sur les abus des forces de sécurité irakiennes ont attiré l’attention de l’opinion publique internationale sur les violations des droits de l’homme et les crimes perpétrés en Irak ».

Le monde a été stupéfié par l’ampleur de la torture, des assassinats et des meurtres d’opposants par les escadrons de la mort, et particulièrement par le rôle du régime iranien dans ces crimes, indique la lettre.

« Ni ces crimes ni le fait de les ignorer n’est acceptable ou tolérable pour l’opinion publique internationale ou les organisations des droits de l’homme ».

La lettre ajoute que dans le contexte de ces crimes, depuis début 2009, lorsque le contrôle du camp d’Achraf a été remis au gouvernement irakien par les forces armées américaines, « les forces armées irakiennes ont débuté leur traitement inhumain des résidents, attaquant le camp les 28 et 29 juillet 2009, tuant 11 résidents, et blessant plus ou moins gravement un millier d’entre eux et prenant 36 personnes en otage durant 72 jours ».

La fédération espagnole des droits de l’homme a dit dans sa lettre à la Secrétaire d’État américaine Hillary Clinton que les révélations de WikiLeaks, présentant les crimes commis par le gouvernement de Nouri Maliki et les attaques contre le camp d’Achraf, notamment les récentes agressions de juillet 2010, ont prouvé que les forces armées du gouvernement irakien actuel n’ont pas les compétences nécessaires pour protéger les Achrafiens.

La lettre ajoute : « Nous ne pouvons fermer les yeux sur les évènements d’Achraf et exigeons que les mesures d’urgence suivantes soient prises :

Les forces armées américaines doivent établir une présence à Achraf conformément à l’Article 45 de la Quatrième Convention de Genève ; les normes de traitement doivent revenir à ce qu’elles étaient avant 2009 lorsque les forces armées américaines étaient responsables de la protection du camp ; une équipe de la MANUI doit surveiller la situation à Achraf en établissant une présence permanente dans le camp.

Les résidents d’Achraf continuent d’être des personnes protégées sous la Quatrième Convention de Genève et doivent jouir des droits fondamentaux et des protections de cette convention.

Le siège injuste de 22 mois du camp d’Achraf doit se terminer.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe