mercredi, février 8, 2023
AccueilPublicationsPublications: SocialLes coupures de gaz déclenchent des protestations dans le nord de l'Iran

Les coupures de gaz déclenchent des protestations dans le nord de l’Iran

CNRI – Lundi des manifestations ont éclaté dans les provinces du nord de l’Iran, au Mazandaran, Semnan et Golestan devant les administrations locales pour protester contre les coupures de gaz en plein hiver, par des températures descendant bien en dessous de zéro.

Les hôpitaux, les commerces comme les boulangers, les habitations, les établissements scolaires, les administrations sont fermés ou fonctionnent au ralenti. Des queues très importantes se forment devant les boulangeries, où la population doit attendre parfois jusqu’à trois heures dans le froid pour obtenir du pain.

De nombreux enfants en bas âge et des vieillards ne sont pas assez vigoureux pour résister à ces températures sibériennes. On comprend la colère de la population dans ce pays qui est le 2e producteur mondial de gaz. L’incapacité de ce régime à répondre aux besoins de la population, couplée à une corruption galopante, a laissé l’ensemble du système, depuis la raffinerie jusqu’à la distribution dans un état de dégradation extrême qui entraîne très souvent des pénuries et de graves crises.

Pour éviter un embrasement général, le régime a pris les devants. Les  Forces de Sécurité de l’Etat  (FSE) ont été dépêchées sur place non pas pour porter secours à la population sinistrée, mais pour réprimer les protestations. 

Dans la ville de Chahroud, c’est devant la compagnie nationale de gaz que s’est rassemblée la population. Le directeur a expliqué que l’approvisionnement en gaz avait été réduit de 50%.

Des habitants en colère ont aussi manifesté devant le bureau du gouverneur contre les coupures de gaz à Ghaemchahr.

L’arrêt complet des exportations de gaz par le Turkménistan voisin depuis dimanche après-midi a déclenché cette situation catastrophique.