mercredi, février 28, 2024
AccueilMultimédia-oldMultimédia: Iran ProtestationsIran : Les récentes protestations des travailleurs et des diplômés universitaires

Iran : Les récentes protestations des travailleurs et des diplômés universitaires

CNRI – Les samedi 24 et dimanche 25 décembre 2016, les travailleurs de certaines villes ont protesté contre le piètre état de leur gagne-pain et les retards de paiements. En plus de cela, les étudiants diplômés de l’Université des technologies pétrolières ont déposé une protestation contre la condition des emplois.

Comme le rapporte l’agence de presse ILNA, un groupe de travailleurs du projet de route Poonel-Talesh a protesté contre les salaires dus et les paiements d’assurance le dimanche 25 décembre 2016. Ils ont cessé de travailler et se sont rassemblés devant le bureau de l’entrepreneur situé à Talesh, dans la province de Gīlān.

Les militants syndicaux de la ville de Talesh ont déclaré que les travailleurs protestataires ont exigé que 10 mois de salaires en retard et 3 mois d’assurance soient payés au moins. Malheureusement, leurs demandes n’ont pas encore été satisfaites jusque-là.

Selon ILNA News, les travailleurs de l’Iran National Steel Industrial Group ont protesté contre les salaires en retard au sein de la société à Ahvaz le dimanche 25 décembre 2016.

Selon le rapport, environ 700 travailleurs de l’unité de production se sont rassemblés dans la zone de l’usine exigeant le paiement de leurs salaires.

Ces travailleurs ont également protesté contre les 3 mois de retard de paiements et les créances le mercredi 21 décembre 2016. En outre, les travailleurs du Complexe Agro-industriel de Mahābād ont protesté pour les 25 jours qui ont suivi. Ils ont annoncé qu’ils ne cesseraient pas de protester à moins que leurs demandes ne soient satisfaites.

Les travailleurs ont affirmé qu’ils ont continué à se rallier à l’extérieur de l’entrée du complexe, bien qu’il neige depuis deux jours. En raison du froid accru, ils sont par conséquent devenus gravement malades. Les ouvriers espéraient que la protestation pourrait enfin éveiller la conscience des autorités.

Les travailleurs nous ont dit : « Les autorités nous demandent de partir de zéro après 16 mois d’attente, on nous dit de contacter l’Inspection Générale pour nous assurer que nos droits ont été reconnus lors de la vente aux enchères. Bien que les autorités soient au courant de nos problèmes, ils ne tiennent pas compte de nos revendications et droits juridiques. »

Selon l’agence de presse Tasnim, affiliée aux Forces Qods, un groupe de diplômés de l’Université des technologies pétrolières a tenu un rassemblement pour la 4e fois devant le Parlement le dimanche 25 décembre 2016 pour protester contre le statut indéterminé de l’emploi au sein de la compagnie pétrolière nationale par le gouvernement et en particulier par le ministère du pétrole.

Les diplômés estiment que la faculté doit employer les diplômés au ministère du pétrole sur la base des résultats d’évaluation et selon les règlements. Malheureusement, le processus a été arrêté, comme l’a ordonné le ministre du pétrole Bijan Namdar Zangeneh.

Ces diplômés pourraient étudier dans les meilleures universités du pays étant donné qu’ils ont obtenu les meilleures notes à l’examen d’entrée de l’université. Cependant, ils ont choisi de se rendre dans la province la plus chaude du sud de l’Iran pour étudier à l’Université des technologies pétrolières dans l’espoir d’un recrutement comme cela leur a été promis dans le prospectus de l’organisation Sanjesh.