lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLa résistance iranienne condamne l’Exécution criminelle du prisonnier politique kurde, Mohammad Abdollahi,...

La résistance iranienne condamne l’Exécution criminelle du prisonnier politique kurde, Mohammad Abdollahi, après six ans d’emprisonnement

La résistance iranienne condamne l’Exécution criminelle du prisonnier politique kurde, Mohammad Abdollahi, après six ans d'emprisonnement

Le régime inhumain des mollahs a pendu le prisonnier politique kurde, Mohammad Abdollahi, agé de 35 ans, dans la prison centrale d’Orumiyeh, mardi 9 août au matin. Ce jeune kurde, originaire de la ville de Boukan, a été arrêté en mars 2011 par le service de renseignement des Pasdaran, alors qu’il a été blessé par balles.

Les tortionnaires et les interrogateurs des Pasdaran, ont transféré Mohammad Abdollahi à l’isolement et lui ont fait subir la torture la plus brutale pendant des mois, en dépit ses graves blessures à la jambe et de son bras fracturé. Il a ensuite été condamné à mort par le pouvoir judiciaire du régime sous l’accusation de « Mohareb » (En guerre contre Dieu), une charge inventée par les mollahs.

La Résistance iranienne présente ses sincères condoléances à la famille et aux amis de Mohammad Abdollahi et à toutes les habitants du Kurdistan iranien.

Elle souligne encore une fois que la coopération économique et politique avec le fascisme religieux au pouvoir en Iran qui enregistre près de 120 000 exécutions de prisonniers politiques à son actif, y compris l’exécution de masse de 30 000 prisonniers politiques en 1988, sous quelque prétexte que ce soit, promeut la violation des droits de l’Homme et encourage les crimes du régime. Cela doit prendre fin et ses dirigeants doivent être traduits en justice pour leurs crimes contre l’humanité.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 août 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe