mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueIran : Maryam Radjavi s'adresse aux cinq grands du Conseil de Sécurité

Iran : Maryam Radjavi s’adresse aux cinq grands du Conseil de Sécurité

Adoptez des mesures urgentes contre le régime iranien

ImageCNRI – Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, a écrit aux dirigeants des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU et des Etats membres de l’ONU, pour leur dire qu’elle se réjouissait de leur décision de demander l’intervention du Conseil de Sécurité dans le dossier nucléaire du régime.

La lettre de Mme Radjavi faisait suite à la réunion de lundi soir des ministres des affaires étrangères des 5 pays permanents et à la veille de la réunion du conseil des gouverneurs de l’AIEA. Mme Radjavi a appelé à des mesures pratiques urgentes du Conseil de Sécurité contre les activités nucléaires du régime. 

Mme Radjavi a écrit qu’en plaçant à la présidence Ahmadinejad, le régime iranien avait fait un choix stratégique pour garantir la survie du régime en se dotant de l’arme nucléaire, en dévorant l’Irak et en manifestant son hostilité à la paix dans la région. « Le peuple iranien et sa Résistance ont malheureusement été considéré comme des pions par les pays occidentaux dans leurs tentatives de satisfaire les mollahs », a-t-elle écrit, ajoutant que « aujourd’hui, cependant, les espoirs de réformes se sont avérés une illusion. Les mollahs sont sur le point d’avoir la bombe”.

 "Il est temps désormais d’adopter une nouvelle politique en faveur du peuple iranien et de sa résistance et de soutenir un changement démocratique en Iran. Seul un changement démocratique en Iran peut empêcher une catastrophe et ce changement ne peut se réaliser que par le peuple iranien et sa Résistance," a souligné la présidente élue du CNRI.

Mme Radjavi a ajouté que la communauté internationale devait faire face à un choix délicat : continuer le compromis avec les mollahs ce qui aboutira inévitablement à une guerre ou faire preuve de fermeté et écarter les obstacles au changement en Iran.

La présidente de la République élue de la Résistance a rappelé que 18 années de dissimulation, et trois ans de négociations et de manœuvres ont sérieusement mis en danger la sécurité dans le monde. Elle a appelé à la mise en place d’un embargo en pétrole, en armes, en technologie et à des sanctions  diplomatiques contre la théocratie, et à traduire dans une cour de justice internationale, après enquête, les dirigeants du régime pour leurs atrocités contre le peuple iranien et leur terrorisme à l’étranger. Elle a aussi demandé le retrait de l’étiquette injuste de terroriste des Moudjahidine du peuple d’Iran et le soutien au CNRI en tant que résistance légitime du peuple iranien.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
1 février 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe