lundi, février 6, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : 5 000 personnes à la cérémonie en mémoire d’Ali Saremi...

Iran : 5 000 personnes à la cérémonie en mémoire d’Ali Saremi dans son village natal

CNRI – Les agents du ministère du Renseignement des mollahs (Vevak) ont enterré en secret le corps d’Ali Saremi à Amirabad, un village près de Boroujerd, dans l’ouest de l’Iran, vendredi 31 décembre au soir. Les agents l’ont fait quatre jours après son exécution à la prison d’Evine de Téhéran sans aucune notification à sa famille. 

Samedi matin, la famille Saremi et un grand nombre de ses proches se sont rendus sur sa tombe pour lui rendre hommage et y déposer des fleurs. Des groupes des villages alentours sont venus à la cérémonie qui s’est déroulée au village de Chaharbareh où Ali Saremi a vu le jour.  

Dans cette cérémonie qui a duré plusieurs heures, malgré la lourde présence d’agents du Vevak, on dénombrait 5000 personnes. Tout en présentant leurs condoléances à la famille, les participants ont salué son courage et son héroïsme. Ils n’ont pas hésité à dire que la tentative du régime d’empêcher ce rassemblement avait subi un échec cuisant. 

Le fils d’Ali Saremi, Akbar, membre de l’OMPI, a exprimé dans un appel téléphonique à la cérémonie sa gratitude aux participants. Mon père, a-t-il dit, s’est battu pour la liberté du peuple iranien, sa libération de la tyrannie des mollahs et il n’avait peur de personne. Il a consacré tout ce qu’il possédait dans sa vie à ce combat. Par conséquent, nous aussi, unis, déclarons-nous prêts à suivre sa voie. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 janvier 2011