mardi, mai 28, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsUne dizaine d’exécutions criminelles dans trois prisons en Iran

Une dizaine d’exécutions criminelles dans trois prisons en Iran

Une dizaine d’exécutions criminelles dans trois prisons en Iran
Décès d’un condamné à mort à la prison de Zahedan pour avoir empêché son transfert à l’hôpital

Ce mercredi 18 avril, Faramarz Tayeb Bakhsheh et Sadiq Tajik ainsi qu’un autre prisonnier prénommé Hossein ont été pendus à la prison de Qezalhessar. Le lundi 15 avril, cinq condamnés nommés Behrouz Namdar, Moustafa Abdi, Javad Begui, Qassim Nasrallah-Zadeh et Ali Ahmadi ont été exécutés à la prison de Vakil-Abad de Machad. Le samedi 13 avril, Abuzar Salem et Afshin Bagh-Shirin ont été pendus à la prison centrale d’Oroumieh.

Le mardi 16 avril, un compatriote baloutche nommé Ahmad Guerguij, condamné à mort, est décédé à la prison de Zahedan en raison du refus des autorités de le soigner. Emprisonné depuis cinq ans, il souffrait depuis un an d’une maladie cardiaque et rénale aiguë. Même si son état de santé s’est aggravé dimanche 14 avril, les gardiens de la prison n’ont pris aucune mesure pour le transférer à l’hôpital.

La Résistance iranienne appelle une fois de plus l’ONU et les organes concernés, ainsi que l’Union européenne et ses États membres, à prendre des mesures immédiates pour mettre fin à la machine de torture et d’exécution de la dictature belliciste des mollahs. Les dirigeants de ce régime, en particulier Khamenei, son président Raïssi et son chef du judiciaire Mohseni-Eje’i, doivent répondre devant la justice de quatre décennies de crimes contre l’humanité et de génocide.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 18 avril 2024