dimanche, avril 21, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafAchraf : Destructions et graves dommages causés aux bungalows pour handicapés par...

Achraf : Destructions et graves dommages causés aux bungalows pour handicapés par les forces irakiennes

CNRI – Dimanche 26 aout, les forces irakiennes ont rendu aux Achrafiens deux des six bungalows spécialement emménagés pour handicapés qu’ils avaient emmenés sur le site de leur bataillon pour inspection. Les deux bungalows ont été gravement endommagés.

Comme on peut le voir sur les photos ci-dessous, toute la tuyauterie pour l’eau, les eaux usées et les toilettes a été arrachée. Des ouvertures ont été pratiquées sur les panneaux de séparation et les dégâts ont été recouverts par des plaques non conformes. Les câbles électriques ont été arrachés et sont totalement inutilisables.

Il avait été prévu de transférer ces bungalows en avril, ce qui n’a pas été fait en raison des obstacles posés par les forces irakiennes. Suite à des demandes répétées auprès des autorités irakiennes, américaines et onusiennes, il avait été prévu que ces bungalows seraient inspectés en un premier temps en présence des représentants d’Achraf et de la Manui, puis en présence de la Manui avant d’être transférés à Liberty (lettre de Martin Kobler du 6 aout au représentant des Achrafiens).

Le 7 aout, en présence des représentants de la Manui, les bungalows ont été remis aux forces irakiennes qui les ont transférés sur le site de leur bataillon. Le 10 aout, les forces irakiennes annonçaient en présence de la Manui que l’inspection était terminée, mais elles n’ont pas transféré les bungalows à Liberty disant qu’ils partiraient avec le 6e convoi.

Dans plusieurs lettres adressées au représentant spécial de l’ONU, notamment les 13 et 15 aout, le représentant d’Achraf a protesté contre l’entrée dans les bungalows des agents irakiens sans la présence d’observateurs onusiens et contre leurs activités à l’intérieur, ajoutant qu’elles étaient totalement douteuses à ses yeux. Il avait demandé, en vain, que le représentant spécial de l’ONU proteste contre cette situation.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 aout 2012