mercredi, février 21, 2024
AccueilActualitésActualités: AchrafLes musulmans de France interpellent François Hollande sur les otages d'Achraf

Les musulmans de France interpellent François Hollande sur les otages d’Achraf

CNRI – Dans un message adressé au Président de la République française François Hollande, les porte-parole et dirigeants de plusieurs associations musulmanes de France ont appelé le gouvernement français à intervenir plus activement dans le dossier des sept otages d’Achraf retenus depuis le massacre du 1er septembre 2013 par le gouvernement irakien et menacés de déportation en Iran.

Parmi les signataires figurent
Abderrahmane Dahmane, Président du Conseil des démocrates musulmans de France, le Dr. Assani Fassassi, secrétaire général de la Fédération française des associations islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA), Khalil Merroun, recteur de la mosquée d’Evry, Cheikh Dhaou Meskine, Secrétaire général du Conseil des imams de France, Taoufik Sebti, Secrétaire général du Conseil français du Culte musulman (CFCM).

Texte de l’appel :

Monsieur le Président de la République
En tant que porte-parole et dirigeants d’une partie importante de la communauté musulmane de France, nous vous écrivons pour vous demander d’intervenir d’urgence dans le dossier des habitants des camps d’Achraf et de Liberty abritant des refugiés iraniens, en Irak pour empêcher que ne se répète le massacre survenu le 1er septembre à Achraf.

Car le drame de l’exécution collective de 52 membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran dans le camp d’Achraf et la prise d’otages de sept personnes, le 1er septembre dernier, ne laissent aucun doute sur la volonté des régimes iraniens et irakiens d’anéantir les membres du mouvement d’opposition.

Ce massacre à côté des exécutions de près de 200 personnes en Iran depuis l’élection de M. Rohani et la poursuite de la participation du régime iranien dans la guerre en Syrie font partie du bilan de ce nouveau président en Iran. Bilan qui ne pourrait être éclipsé sur la scène diplomatique par l’hypocrisie et des artifices. Les gouvernements occidentaux ne doivent pas être leurrés par des gesticulations qui ne démontrent en rien un vrai changement dans la politique iranienne.

L’OMPI, une force musulmane progressiste, a eu un rôle courageux pour tracer une ligne de démarcation entre l’islam véritable d’une part et le terrorisme, la dictature de l’intégrisme d’autre part. La plupart des 120 000 opposants exécutés par le régime depuis 1979, font partis d’un mouvement qui a payé un lourd tribut pour la liberté et les droits humains en Iran.

Pour les peuples du Moyen-Orient, ce mouvement incarne une vision éclairée de l’islam, qui prône la tolérance, le pluralisme et la démocratie.

Nous considérons qu’agir pour empêcher l’anéantissement de ce mouvement par le régime iranien est un service inestimable à la cause de l’islam tolérant, pour empêcher le terrorisme et le crime au nom de cette religion.

L’implication de la France est d’autant plus importante et contribuera à augmenter son prestige dans le monde musulman, que les peuples de la région sont déçus par le non-respect des engagements des États-Unis et de l’ONU dans la protection des résidents d’Achraf et de Liberty.

Nous appelons le gouvernement français à intervenir pour contraindre le régime irakien à faire libérer les sept otages du 1er septembre.

En outre, c’est à l’honneur de la France, pays des Droits de l’Homme, de prendre la tête d’une initiative européenne pour le déploiement des casques bleus dans le camp Liberty afin d’éviter d’autres attaques meurtrières dans ce camp.

 

 

 

Les musulmans de France interpellent François Hollande sur les otages d’Achraf

CNRI – Dans un message adressé au Président de la République française François Hollande, les porte-parole et dirigeants de plusieurs associations musulmanes de France ont appelé le gouvernement français à intervenir plus activement dans le dossier des sept otages d’Achraf retenus depuis le massacre du 1er septembre 2013 par le gouvernement irakien et menacés de déportation en Iran.

Parmi les signataires figurent Abderrahmane Dahmane, Président du Conseil des démocrates musulmans de France, le Dr. Assani Fassassi, secrétaire général de la Fédération française des associations islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA), Khalil Merroun, recteur de la mosquée d’Evry, Cheikh Dhaou Meskine, Secrétaire général du Conseil des imams de France, Taoufik Sebti, Secrétaire général du Conseil français du Culte musulman (CFCM).

Texte de l’appel :

Monsieur le Président de la République

En tant que porte-parole et dirigeants d’une partie importante de la communauté musulmane de France, nous vous écrivons pour vous demander d’intervenir d’urgence dans le dossier des habitants des camps d’Achraf et de Liberty abritant des refugiés iraniens, en Irak pour empêcher que ne se répète le massacre survenu le 1er septembre à Achraf.

Car le drame de l’exécution collective de 52 membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran dans le camp d’Achraf et la prise d’otages de sept personnes, le 1er septembre dernier, ne laissent aucun doute sur la volonté des régimes iraniens et irakiens d’anéantir les membres du mouvement d’opposition.

Ce massacre à côté des exécutions de près de 200 personnes en Iran depuis l’élection de M. Rohani et la poursuite de la participation du régime iranien dans la guerre en Syrie font partie du bilan de ce nouveau président en Iran. Bilan qui ne pourrait être éclipsé sur la scène diplomatique par l’hypocrisie et des artifices. Les gouvernements occidentaux ne doivent pas être leurrés par des gesticulations qui ne démontrent en rien un vrai changement dans la politique iranienne.

L’OMPI, une force musulmane progressiste, a eu un rôle courageux pour tracer une ligne de démarcation entre l’islam véritable d’une part et le terrorisme, la dictature de l’intégrisme d’autre part. La plupart des 120 000 opposants exécutés par le régime depuis 1979, font partis d’un mouvement qui a payé un lourd tribut pour la liberté et les droits humains en Iran.

Pour les peuples du Moyen-Orient, ce mouvement incarne une vision éclairée de l’islam, qui prône la tolérance, le pluralisme et la démocratie.

Nous considérons qu’agir pour empêcher l’anéantissement de ce mouvement par le régime iranien est un service inestimable à la cause de l’islam tolérant, pour empêcher le terrorisme et le crime au nom de cette religion.

L’implication de la France est d’autant plus importante et contribuera à augmenter son prestige dans le monde musulman, que les peuples de la région sont déçus par le non-respect des engagements des États-Unis et de l’ONU dans la protection des résidents d’Achraf et de Liberty.

Nous appelons le gouvernement français à intervenir pour contraindre le régime irakien à faire libérer les sept otages du 1er septembre.

En outre, c’est à l’honneur de la France, pays des Droits de l’Homme, de prendre la tête d’une initiative européenne pour le déploiement des casques bleus dans le camp Liberty afin d’éviter d’autres attaques meurtrières dans ce camp.

Normal 0 false false false EN-US X-NONE AR-SA