mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLe comité arabe condamne l’attaque contre le camp d'Achraf

Le comité arabe condamne l’attaque contre le camp d’Achraf

CNRI – Le comité arabo-islamique pour la défense d’Achraf a dénoncé avec véhémence la dernière attaque menée contre Achraf, en Irak, qui abrite 3400 membres de la principale organisation de l’opposition, les Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI).

Le comité, qui est présidé par l’ancien premier ministre algérien, Sid Ahmed Ghozali, a condamné l’attaque du 7 janvier menée par les agents du régime iranien, mettant en avant que la situation ne permet plus aucun retard de la communauté internationale à ce sujet.

Le comité arabo-islamique pour la défense d’Achraf a déclaré dans un communiqué publié mardi (11 janvier) que « cette attaque criminelle a eu lieu après une visite du ministre des Affaires étrangères des mollahs. Il a relayé l’insistance de son régime au premier ministre irakien Nouri al-Maliki, sur le fait qu’Achraf devrait être supprimé ».

« Cette assaut, comme l’a déclaré la décision de la cour nationale espagnol, constitue un crime contre la communauté internationale et soulève l’impératif de poursuivre et de punir les responsables des crimes  commis au cours de ces deux dernières années par les forces irakiennes dirigées par Maliki contre les résidents d’Achraf considérés comme des personnes protégées en vertu de la Quatrième Convention de Genève».

Le communiqué ajoute que : « les forces irakiennes ont empêché les soins aux blessés et les ont expulsés de force de l’hôpital. Cela rend impératif l’intervention immédiate des forces américaines pour fournir une possibilité de soigner les blessés et assurer leur hospitalisation ».

Le comité a également déclaré : « Un blocus criminel est en vigueur depuis deux ans. 180 haut-parleurs sont utilisés pour exercer une torture psychologique sur les résidents. Ces haut-parleurs profèrent des menaces et des insultes à leur encontye. Il y a aussi des assauts prévus par les forces irakiennes sous le commandement de Maliki à la demande du régime des mollahs ».

 « Le comité estime aussi impératif de prendre des mesures immédiates pour lettre fin à la torture psychologique des résidents et de démanteler les instruments de torture, à savoir 180 haut-parleurs. Il réitère la nécessité de protéger les résidents d’Achraf et la reprise par les forces américaines de la responsabilité de les protéger sur la base d’un accord signé avec chaque résident ainsi que la présence permanente dans le camp d’une équipe d’observateurs de l’ONU».
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe