vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLa réponse de l'Iran à l'offre occidentale "inadéquate" (ambassadeur GB)

La réponse de l’Iran à l’offre occidentale « inadéquate » (ambassadeur GB)

La réponse de l'Iran à l'offre occidentaleAgence France Presse – L’ambassadeur de Grande-Bretagne à l’Onu Emyr Jones Parry a qualifié vendredi d’"inadéquate" la réponse iranienne à l’offre de coopération des grandes puissances visant à la suspension de son enrichissement d’uranium.

"Nos capitales travaillent à notre réaction à la réponse inadéquate que nous avons reçue de l’Iran", a déclaré M. Jones Parry à la presse.

"Nous devons prendre soigneusement en considération ce qui nous a été envoyé d’Iran, mais il est clair que c’est en-deçà de ce que le Conseil (de sécurité) attend", a-t-il ajouté.

Téhéran a répondu mardi à une offre de coopération des grandes puissances (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie), visant à la suspension de son enrichissement d’uranium, par un simple appel à entamer des "négociations sérieuses" sur le sujet.

Peu après un responsable iranien a confirmé à l’AFP, sous couvert d’anonymat, que Téhéran refusait toute suspension préalable de son enrichissement.

Mais l’offre, présentée début juin, en faisait justement la condition à un arrêt de toute action ultérieure au Conseil de sécurité des Nations Unies.

L’ambassadeur britannique a précisé qu’il ne s’attendait pas à beaucoup d’activité à l’Onu sur cette question avant le 31 août, date d’expiration du délai donné à Téhéran par le Conseil de sécurité.
Après cette date, a-t-il dit, "nous recevrons un commentaire de M. ElBaradei et ensuite nous devrons discuter de la marche à suivre".

Le Conseil a donné à Téhéran jusqu’au 31 août pour cesser ses activités d’enrichissement et de retraitement ou risquer des sanctions internationales. L’uranium enrichi pour faire du combustible civil, peut aussi servir à la bombe atomique.

Le Conseil a aussi chargé Mohamed ElBaradei, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), de présenter à cette date un rapport de ses inspecteurs faisant le point sur le programme nucléaire iranien.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe