mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyLa cause de la démocratie et du pluralisme pour l'Iran reste bien...

La cause de la démocratie et du pluralisme pour l’Iran reste bien vivant – Maurice Boscavert

CNRI – « Nous sommes fermement décidés à faire en sorte que les négociations qui se passent en ce moment entre les puissances et l’Iran pour le problème nucléaire soient absolument bien observées par tout le monde et particulièrement par le comité des maires qui ne peut que désapprouver le fait que l’Iran théocratique puisse obtenir l’arme nucléaire qui serait un réel danger pour le monde entier », a déclaré Maurice Boscavert, maire de Taverny et président du comité des maires pour la défense d’Achraf-Liberty.

Il participait le 19 janvier dans une cérémonie de vœux au siège de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise, en présence Maryam Radjavi, au cours de laquelle une déclaration de 14.000 maires et élus français, en soutien à la protection des résistants iraniens, a été rendue publique par le maire de Taverny.

Dans son intervention, Maurice Boscavert a ajouté:

Dans l’idée même de combattre ce régime des mollahs que nous condamnons fermement, on se partage un peu la tâche. Certains agissent avec conviction pour faire avancer sur des domaines, y compris à l’Assemblée nationale, des idées qui nous tiennent à cœur. D’autres travaillent pour que tout soit regroupé et que les élus représentent une force indéniable en appui à toutes les démarches qui peuvent être faites dans le sens d’une démocratie naissante en Iran.

Il y a cinq ans, après une attaque contre le camp d’Achraf, en Irak, où habitait quelque 3000 opposants iraniens au régime des mollahs, le comité des maires français en défense d’Achraf, a été fondé afin de défendre ces enfants, ces femmes, ces hommes, jeunes et vieux, qui étaient en réel danger et qui sont toujours en réel danger.

Le nombre d’adhérents d’élus à notre comité des maires ne cesse d’augmenter. Comme cela vous a été dit, au comité nous sommes aujourd’hui fort de plus de 14.000 élus de toute la France. C’est un beau succès, mais il faut encore aller plus loin. De nombreuses villes comme la mienne se sont annoncées jumelées avec la ville d’Achraf. Parmi les élus qui nous ont rejoint, il y a 15 présidents de région, plus de 50 présidents de conseils généraux, 306 députés, 18 anciens députés, 162 sénateurs, ainsi que 22 anciens sénateurs. Ce qui représente une importante cohorte de gens sensibilisés aux problèmes politiques et particulièrement à la défense des droits de l’homme.

Bien qu’Achraf ait été abandonnée après un dernier massacre le 1er septembre 2013, coutant la vie à 52 résidents, mais la résistance et la cause de la démocratie et du pluralisme, ne nous ont pas laissé les bras ballants, tout cela reste bien vivant. Je puis vous dire que nous sommes fermement décidés à faire en sorte que les négociations qui se passent en ce moment entre les puissances et l’Iran pour le problème nucléaire soient absolument bien observées par tout le monde et particulièrement par le comité des maires qui ne peut que désapprouver le fait que l’Iran théocratique puisse obtenir l’arme nucléaire qui serait un réel danger pour le monde entier.

Notre comité tient donc à continuer son soutien à vous, Mme la Présidente, et à tous les Achrafiens, à tous les combattants de la liberté, ainsi qu’à appuyer leur lutte pour l’égalité, la laïcité, la démocratie. Nous ne sommes pas non plus insensibles à votre volonté de faire en sorte qu’il y ait une égalité entre les hommes et les femmes. Nous déplorons l’inaction de l’ONU et des Etats-Unis vis-à-vis d’actes inadmissibles comme a dernière attaque à la roquette contre le camp Liberty. Certains d’entre vous qui sont de ma génération, les camps ça leur rappelle des choses extrêmement hallucinantes. Le XXe siècle a été de ce point de vue là très instructif.

Cette dernière attaque à la roquette sur Liberty a fait quatre morts et plusieurs dizaines de blessés. Nous demandons encore une enquête de l’ONU et nous exigeons des mesures concrètes pour protéger les résidents du camp Liberty, de faire en sorte que les réfugiés de Liberty, ceux qui ont un statut de réfugié politique soient dirigés vers les pays qui leur ont accordé l’asile politique, dont la France.

Que 2014 soit une année de paix et de sécurité dans le monde, de liberté et de démocratie en Iran, avec de ma part et de la part du comité, des vœux spéciaux et très affectueux supplémentaires pour nos frères et nos sœurs du camp de Liberty. Azadi! (Liberté en persan).

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe