vendredi, avril 19, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceVidal Quadras accuse le régime iranien d’attaque terroriste lors de sa première...

Vidal Quadras accuse le régime iranien d’attaque terroriste lors de sa première conférence de presse après sa convalescence

Vidal Quadras accuse le régime iranien d’attaque terroriste lors de sa première conférence de presse après sa convalescence

Le 23 février, le Dr Alejo Vidál Quadras, ancien vice-président du Parlement européen, a tenu une conférence de presse très attendue dans un club médiatique de la capitale espagnole, s’adressant à un groupe de journalistes espagnols et internationaux. Il s’agissait de sa première apparition publique à la suite d’un récent attentat terroriste le visant.

Dans sa déclaration, le Dr Vidál Quadras n’a pas perdu de temps pour qualifier l’agression contre lui d’acte flagrant de terrorisme. Il a directement pointé du doigt le régime iranien, insistant sur son implication dans l’orchestration de l’attaque et son engagement dans des activités terroristes au-delà de ses frontières.

Qualifiant le régime en Iran de « dictature religieuse » et de « régime terroriste », le Dr Vidál Quadras a accusé Téhéran d’héberger des terroristes et de faciliter leur évasion de la justice. Il a souligné une série d’incidents passés, notamment l’assassinat de deux représentants du Conseil national de la Résistance iranienne, à savoir le Dr Kazem Radjavi à Genève en 1990 et Mohammad-Hossein Naghdi à Rome en 1993, ainsi que des activités terroristes visant notamment le Centres juifs AMIA à Buenos Aires, Argentine.

L’ancien responsable du Parlement européen a appelé à une action décisive de la part de l’Union européenne, demandant à l’expulsion des diplomates du régime et à la rupture des relations diplomatiques. Il a souligné l’impératif de refuser les visas aux agents du régime cherchant à entrer en Europe et a plaidé pour l’expulsion de tous les agents des services de renseignement du régime.

Le Dr Vidál Quadras a en outre souligné la résilience de la Résistance iranienne et a relaté une tentative d’attentat déjouée en Albanie en 2018, destinée à perturber une conférence annuelle de la Résistance.

Vidál Quadras a soutenu qu’il a été la cible du régime iranien, comme en témoigne son inscription sur une liste noire publiée par l’Iran en octobre 2022. Il a catégoriquement rejeté le fait d’être victime d’une simple activité criminelle, insistant sur le fait que son L’affaire était intrinsèquement politique.

Attirant l’attention sur les activités sinistres des ambassades iraniennes à travers l’Europe, le Dr Vidál Quadras a appelé à une réévaluation de toute politique de dialogue et d’engagement avec le régime. Au lieu de cela, il a appelé à soutenir le CNRI et les forces de la Résistance qui se battent pour la démocratie et l’égalité des sexes en Iran.

Dans une déclaration de défi, le Dr Vidál Quadras a affirmé son engagement indéfectible envers la cause de la liberté et des droits de l’homme malgré les attentats contre sa vie. Il s’est engagé à intensifier ses efforts et a encouragé d’autres à se joindre à lui dans la lutte contre la tyrannie et l’oppression.

La conférence de presse s’est terminée par des applaudissements retentissants de la part des participants pour la position courageuse du Dr Vidál Quadras contre le règne de terreur du régime iranien.