dimanche, juin 16, 2024
AccueilUncategorizedUne importante résolution au Congrès américain soutien la Résistance et le soulèvement...

Une importante résolution au Congrès américain soutien la Résistance et le soulèvement en Iran

Lors d’une conférence de presse mercredi, une délégation bipartite a présenté une importante résolution de la Chambre des Représentants (H. Res. 100), qui apporte son soutien au soulèvement du peuple iranien et à la Résistance iranienne, en particulier le plan en dix points de Maryam Radjavi pour un Iran libre. Initialement présenté et coparrainé par le représentant Tom McClintock (R-CA) et le représentant Brad Sherman (D-CA), la résolution H. Res 100 est coparrainé par 166 législateurs américains.

Une large coalition bipartite de 166 membres de la Chambre a apporté son soutien à une résolution (H. Res. 100) exprimant son appui au plan en dix points du Conseil de la résistance iranienne pour une démocratie, laïque et non nucléaire République d’Iran.

McClintock a exprimé le soutien uni des députés américains aux manifestants iraniens et à la condamnation de la répression brutale du régime contre la population et son exportation de la violence et du terrorisme à travers le Moyen-Orient.

Rep. Tom McClintock (R/CA)

Cette résolution reconnaît que les protestations actuelles sont enracinées dans plus de quatre décennies de résistance organisée contre la dictature iranienne, qui, pendant des années, a été dirigée par des femmes qui ont enduré la torture, la violence sexuelle et sexiste et la mort.

Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, basé à Paris, s’est adressée par vidéo-conférence aux député américains : « Je suis convaincue que cette révolution réussira parce que le peuple iranien est déterminé à mettre fin à ce régime et il est prêt à en payer le prix. »

La Résolution du Congrès apporte son « soutien au plan en 10 points de la dirigeante de l’opposition, Mme Maryam Radjavi, pour l’avenir de l’Iran, qui appelle au droit au suffrage universel, à des élections libres et à une économie de marché, et prône l’égalité entre les sexes, les religions et les ethnies, une politique étrangère basée sur la coexistence pacifique et un Iran non nucléaire. »

La résolution « appelle les agences gouvernementales compétentes des États-Unis à travailler avec les alliés européens pour tenir le régime iranien responsable de violations des privilèges diplomatiques et à appeler les nations à empêcher les activités malveillantes des missions diplomatiques du régime iranien, dans le but de les fermer et d’expulser ses agents ».

H.Res. 100 exhorte les États-Unis à « s’impliquer dans toute mise en place d’une enquête internationale sur les exécutions extrajudiciaires de 1988 » dont les victimes étaient les prisonniers politiques en Iran, pour la plupart des membres et sympathisants du principal mouvement d’opposition, les Moudjahidine du Peuple d’Iran (MEK ou OMPI).

McClintock a félicité l’engagement sur le terrain et le travail de base des communautés irano-américaines à travers les États-Unis et leur plaidoyer inlassable pour être la voix du peuple iranien en tendant la main à leurs membres du Congrès, comme en témoigne le nombre élevé de co-sponsors originaux de cette résolution.

Maryam Radjavi a déclaré lors de son intervention en ligne à cette conférence :

« Merci beaucoup Président Tom McClintock, et Congresmann Brad Sherman,

Je tiens à remercier tous les membres du Congrès qui sont ici aujourd’hui. Vous représentez les valeurs du peuple américain. Vous êtes du bon côté de l’histoire.

Vous défendez les droits du peuple iranien à déterminer son propre avenir et vous privez le régime iranien des moyens et des ressources pour réprimer la population.

Nous sommes à l’anniversaire de la révolution anti-dictatoriale de 1979, lorsqu’une nation unifiée a balayé un dictateur, le Shah, du pouvoir, pour parvenir à la liberté et à la démocratie. Mais Khomeiny a détourné la révolution et établi une dictature religieuse.

Pourtant, aujourd’hui, après plus de 40 ans de répression et de résistance, la nation iranienne est à nouveau prête à renverser une autre forme de dictature. Ils veulent mettre fin à un siècle de dictature et établir une république démocratique, pluraliste et laïque.

Ce que vous voyez en Iran aujourd’hui, après cinq mois, est une autre révolution en mouvement. C’est le résultat de 40 ans de résistance organisée et de lutte contre le régime, avec 120 000 exécutions politiques.

J’espère qu’avec vos efforts au Congrès américain, l’administration américaine adoptera une politique ferme et efficace vis-à-vis du régime iranien.

Je suis convaincu que cette révolution réussira, car elle est dirigée par ceux qui sont prêt à payer le prix. Cette révolution réussira parce que le peuple rejette toute forme de dictature du passé et du présent.

Ils ne regardent que vers l’avenir, qui sera une république démocratique basée sur la séparation de la religion et de l’État, l’égalité des sexes et un Iran non nucléaire.

Une fois de plus, je tiens à vous féliciter tous pour cette initiative bipartite très importante que vous venez d’annoncer aujourd’hui au Congrès en faveur du peuple iranien, son soulèvement et de la Résistance iranienne. »