mardi, avril 23, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceMartin Patzelt : le régime iranien veut empêcher le soutien croissant à...

Martin Patzelt : le régime iranien veut empêcher le soutien croissant à l’OMPI

Martin Patzelt : le régime iranien veut empêcher le soutien croissant à l’OMPI

Le 10 février, lors d’un rassemblement organisé à Berlin pour commémorer le 45e anniversaire de la révolution anti-monarchique en 1979 en Iran, l’ancien député allemand Martin Patzelt s’est adressé à des milliers de partisans de la Résistance iranienne. Appelant à la vigilance face aux tactiques de propagande et de désinformation du régime iranien, M. Patzelt a souligné la nécessité de combattre la manipulation de l’opinion publique par le régime dans les nations libres, appelant à une sensibilisation accrue et à la diffusion de la vérité.

M. Patzelt a souligné l’importance de la Résistance iranienne en tant que voix de la liberté et de la démocratie en Iran. Il a appelé les nations du monde entier à être solidaires du peuple iranien et à soutenir sa quête de liberté et de démocratie.

Martin Patzelt a déclaré :

Chers amis et collègues, je suis de nouveau ici aujourd’hui, avec un véritable objectif et le désir de vous soutenir avec la modeste force que je possède. Tout comme le soleil s’est levé aujourd’hui après la pluie d’hier, je n’ai pas pu m’empêcher de penser qu’un jour la lumière de la liberté brillera sur l’Iran.

Nous ne devons pas perdre espoir, surtout sachant que nous avons des amis partout dans le monde et que notre nombre augmente. Aujourd’hui, j’ai réfléchi à ce qui est particulièrement crucial en ces temps. Il est primordial de dénoncer les fausses nouvelles, la désinformation et les manipulations orchestrées par le régime. Vous voyez, j’ai beaucoup d’amis en Allemagne, et quand je parle de la Résistance iranienne, ils me mettent en garde, me conseillant d’agir avec prudence. À eux, je réponds en leur demandant : « D’où vient votre opinion ? Il s’agit d’une infiltration, d’une infiltration intelligente de propagande dans les nations libres d’Europe et d’Amérique. Nous devons élever la voix contre cela. Il faut éclairer les autres. Nous devons clarifier quelle est réellement la vérité.

Qui dit la vérité ? Nous devons tous, dans une certaine mesure, nous opposer à un régime qui se nourrit de bellicisme. Et maintenant, ce fait est largement reconnu. Suite au soulèvement en Israël, où l’on se demande qui a soutenu Gaza. Qui a perpétué la haine pendant des décennies dans un monde où les gens ne sont toujours pas véritablement libres ? À maintes reprises, c’était le régime des mollahs. Ils ont versé de l’argent, répandu des mensonges, séduit des gens pauvres comme les Palestiniens et les ont poussés au conflit.

Nous devons nous élever contre cela et nous demander : qui était réellement derrière tout cela ? Et à maintes reprises, lorsque nous suivons la piste, cela nous ramène à ce régime meurtrier. Le régime iranien est le véritable pyromane à l’Est. Les Américains et les Européens reconnaissent de plus en plus cette réalité. Et si tel est le cas, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher leur incendie criminel.

Cette dictature a déclaré sa première guerre contre son propre peuple il y a 40 ans, une guerre contre le peuple, contre l’humanité et contre la liberté. Pourquoi font-ils cela? Parce qu’ils n’ont aucune notion de liberté. Parce qu’ils cherchent à soumettre les gens, à les exploiter, à vivre sur leur dos.

C’est précisément pour ces raisons que les Moudjahidine du peuple et le Conseil national de la Résistance ont été fondés. Pour qu’il y ait une voix dans le monde libre qui s’exprime sans équivoque, qui proclame la vérité.
et nous pouvons faire du commerce, nous pouvons construire un avenir ensemble. Non, nous ne pouvons pas. Nous ne pouvons pas permettre que la haine et la guerre soient semées avec d’énormes sommes d’argent, de l’argent retiré aux peuples de leur propre pays.

Ce réseau qui s’étend à l’étranger est une mafia internationale de tromperie. Il faut le démonter. Et nous, qui avons la liberté de nous exprimer, non seulement les Iraniens mais aussi les Allemands, les Britanniques, les Français, les Américains, devons tous apporter notre soutien.

Je consacre le peu de force dont je dispose à convaincre les gens. C’est pourquoi j’ai écrit ce livre, dans lequel on explique en termes simples, en allemand et en anglais, d’où viennent cette haine, cette guerre, cette persécution.

Depuis décembre de l’année dernière, le régime a organisé un procès simulé par contumace contre 104 membres et dirigeants de l’opposition iranienne. Parmi les accusés de ce simulacre de procès figuraient des dirigeants bien connus des Moudjahidine du peuple et de la résistance iranienne, dont Mme Maryam Radjavi. Nous avons entendu parler de Mme Radjavi. Je la connais personnellement. Je suis convaincu de son intégrité et des sacrifices qu’elle et sa famille ont consentis pour conduire son peuple vers la liberté.

Ce fier peuple perse avec une histoire riche, qui a laissé de nombreuses traces positives même en Europe. Quelle question nous touche ? À quoi sert le régime en organisant un tel procès-spectacle ? Laissez-moi vous dire que ce procès est mené à la vue du monde entier. Le régime a-t-il organisé un procès pour les 30 000 prisonniers politiques exécutés en 1988 ? Et leurs familles ? Il n’y a pas eu de procès. Ils ont simplement été tués.

Maintenant, ils font semblant. Ils font semblant devant le monde d’être justes. Ils ne sont pas justes. Ce sont des meurtriers, des criminels, des menteurs. Et c’est pourquoi nous devons élever la voix. Et au niveau national, le régime tente de réprimer et d’empêcher le soutien croissant à l’OMPI par tous les moyens nécessaires. Pourquoi pensez-vous que c’est le cas ? Parce qu’ils ont reconnu la menace. Il existe une organisation désireuse de conduire le peuple iranien vers un avenir meilleur.

Un avenir démocratique, comme le souligne le plan en dix points. Petit à petit, c’est un avenir dans lequel nous continuerons à faire partie de la communauté mondiale tout en préservant les traditions de chaque nation. C’est l’avenir auquel nous aspirons, et l’OMPI est dangereuse pour le régime. La résistance constitue une menace importante pour le régime des mollahs. Cela est de plus en plus reconnu car ils constituent une voix organisée pour le peuple iranien.

En organisant de tels procès-spectacles, le régime vise à ternir l’OMPI et à intensifier la répression interne contre ses partisans. Et c’est pourquoi je n’arrête pas de dire qu’il faut éclairer. Nous devons révéler ce qui se passait réellement. Et que se passe-t-il maintenant ? Demandez à ceux qui répandent des mensonges sur leurs objectifs. Et alors, ce qu’ils veulent vraiment deviendra clair.

Sur la scène internationale, le régime vise à entraver les activités à l’étranger. Surtout à la lumière du large soutien international dont bénéficie l’OMPI, même en Allemagne. Parmi mes collègues du Bundestag, de plus en plus de personnes reconnaissent la vérité et souhaitent nous rejoindre, au lieu de simplement l’ignorer comme avant.

Le procès-spectacle organisé en Iran n’a fait que nuire. Cela a fait du mal parce qu’il est devenu évident qu’il s’agissait d’une mascarade, d’un spectacle de mensonges. Dans ces circonstances, il est impératif de découvrir les motivations du régime et d’obtenir de plus en plus de soutien international en faveur d’un Iran libre.

C’est un message clair adressé au régime iranien. Ils craignent que nous reconnaissions de plus en plus la vérité, que nous devenions critiques et unis. Je dis qu’on ne peut plus guère parler avec un tel régime car tout ce qui vient de ce régime est un mensonge.

Et chaque fois que nous avons passé avec eux, disons un accord atomique, chaque fois a été du temps perdu. Gaspillé, parce qu’on nous ment et nous trompe. Parce qu’il s’agit toujours de maintenir le pouvoir au sein de votre peuple, dans votre nation.

Chers amis, je vieillis maintenant, je ne suis plus au Bundestag, mais je suis toujours actif au sein du comité de solidarité, mais ma vie aussi touche bientôt à sa fin. Et j’ai dit lors d’une réunion que ce serait la plus grande joie de ma vie si je pouvais être témoin de la liberté de l’Iran de mon vivant.

Quand j’ai vu les nombreuses femmes courageuses dans les rues d’Iran l’année dernière, je n’ai pu m’empêcher de les admirer. Ils savent que la prison, la torture et même la mort les attendent. Ils connaissent les histoires poignantes de leurs familles. Pourtant, elles sont descendues dans la rue, ces femmes courageuses. Et c’est à ce moment-là que je me suis demandé : ne devrions-nous pas tous être à leurs côtés dans le monde libre ?

Ces femmes réclament une force, une force qui pourrait les guider, qui pourrait parler pour elles. Et c’est ce que nous visons à être. C’est une résistance à une époque de répression physique et de désinformation systématique.