dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes législateurs britanniques soutiennent les manifestations en Iran

Les législateurs britanniques soutiennent les manifestations en Iran

Les législateurs britanniques soutiennent les manifestations en Iran

Les législateurs britanniques soutiennent les manifestations en Iran et l’opposition organisée dirigée par Mme Maryam Radjavi

Le Comité britannique pour la liberté en Iran a échangé des opinions sur le soulèvement national en Iran lors d’une réunion à la Chambre des Communes le mardi 18 octobre 2022. Cette réunion a également été marquée par la présence en ligne de la présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), Mme Maryam Radjavi.

Des dizaines de législateurs britanniques multipartites de la Chambre des communes et de la Chambre des lords ont participé à cette réunion, exprimant un soutien fort à la grande manifestation iranienne. Ils ont également salué la bravoure des femmes iraniennes, qui sont les pionnières du soulèvement actuel.

Dans une partie de son discours, Mme Radjavi a souligné que « les femmes iraniennes savent très bien que la liberté de choix – dans tous les domaines personnels, sociaux et politiques – y compris la liberté de choisir leur tenue vestimentaire, et le droit à la participation politique et sociale n’est possible que si la théocratie des mollahs est renversée ».

« Par conséquent, leur détermination à combattre le régime est d’apporter la liberté à tout le peuple d’Iran. Aujourd’hui, l’unité du peuple iranien dans sa lutte pour renverser les molahs au pouvoir garantit l’égalité et la justice dans l’Iran de demain« , a-t-elle ajouté.

Mme Radjavi a souligné la nécessité pour la communauté internationale de « reconnaître le droit du peuple iranien à renverser le pouvoir théocratique des mollahs et son droit à l’autodéfense face aux attaques violentes du régime« .

Au cours de la réunion de mardi, les députés et pairs britanniques ont salué le rôle de Mme Radjavi et des « Unités de résistance » de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI) dans le déclenchement et la préparation du soulèvement populaire.

La baronne Sandip Verma, ancienne ministre de l’Energie, du changement climatique et du développement international, qui présidait la réunion, a également souligné le rôle des femmes iraniennes dans le soulèvement actuel.

« Le rôle des femmes dans les manifestations n’est pas apparu du jour au lendemain ou spontanément, mais s’enracine dans les 40 années de lutte contre le régime misogyne. Le rôle des femmes dans l’opposition démocratique, le CNRI et l’OMPI, a été une source d’inspiration pour les femmes iraniennes. La célèbre phrase de Mme Radjavi le confirme fort bien : « Nous pouvons et nous devons« .

« Le fait que Mme Radjavi ait pu établir ces Unités de résistance à l’intérieur de l’Iran malgré la répression étouffante du régime est vraiment remarquable et montre, d’une part, que la société iranienne est prête pour une autre révolution populaire et, d’autre part, ses qualifications et ses compétences de leader », a ajouté la baronne Verma. « Ainsi, le gouvernement britannique et les autres dirigeants du monde doivent tendre la main et parler avec elle et son mouvement de résistance organisé au sujet des relations futures. »

La baronne Verma a été rejointe par d’autres législateurs britanniques renommés qui ont exprimé leur soutien au peuple iranien et à la Résistance organisée.

« Nous avons eu la chance de soulever ces questions sur le sol de la Chambre des communes dans la mère des parlements, et il y avait un fort soutien de tous les partis pour les manifestants et leur droit de faire entendre leur voix dans ce débat. Je demande instamment aux ministres de commencer à discuter avec les groupes d’opposition iraniens. J’ai réitéré mon appel à la proscription des pasdaran et j’ai exigé une approche ferme des sanctions« , a déclaré la députée Theresa Villiers, ancienne secrétaire d’État à l’environnement et à l’Irlande du Nord, lors de la conférence.

L’ancien secrétaire à la défense, le Rt Hon Dr. Liam Fox MP, a déclaré : « J’ai eu des amis emprisonnés par le régime de Téhéran, et j’ai un ami qui n’a jamais été retrouvé et qui a disparu à cause du régime. Je comprends donc les sacrifices que font les gens.

« Nous pouvons offrir un soutien moral, et nous pouvons reconnaître la règle du mouvement de résistance des jeunes femmes, des jeunes gens impliqués. Nous devons être prêts à tout moment à soutenir les efforts du peuple iranien pour obtenir sa propre liberté et des élections équitables et démocratiques« , a déclaré le député Steve McCabe, coprésident du Comité britannique pour la liberté en Iran, qui s’est joint à ses collègues pour soutenir les aspirations du peuple iranien à un pays libre.

Le Rt Hon Sir Roger Gale MP et le Rt Hon Lord Navnit Dholakia OBE DL, qui soutiennent la Résistance iranienne depuis de nombreuses années, ont également assisté à cette conférence.

D’autres députés, pairs et experts des Droits de l’Homme ont assisté à la réunion, notamment : Anna Firth, Rt Hon Hilary Benn, Rt Hon Sammy Wilson, Jim Shannon, Ian Paisley, Martyn Day, Lord Singh of Wimbledon CBE, Lord Bellingham, Rt Rev Lord Harries of Pentregarth DD, Baroness Meacher et Dr Tahar Boundera, ancien haut fonctionnaire des Nations Unies.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe