mercredi, février 21, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLa députée britannique Anna Firth : le Parlement salue le courage et...

La députée britannique Anna Firth : le Parlement salue le courage et la détermination de la Résistance iranienne

La députée britannique Anna Firth : le Parlement salue le courage et la détermination de la Résistance iranienne

Lors du « Sommet mondial Pour un Iran Libre 2023 », Anna Firth, membre de la Chambre des communes du Royaume-Uni, a exprimé sa solidarité avec les jeunes femmes et hommes courageux d’Iran et le plan en dix points de la présidente-élue du CNRI, Maryam Radjavi. Elle a salué leur détermination et leur persévérance dans la lutte pour la justice, la démocratie, l’égalité et la liberté en Iran. Mme Firth a souligné la nécessité de mettre fin à l’oppression des femmes et a appelé à approuver l’alternative démocratique au régime actuel. La représentante britannique a présenté à Madame Radjavi le livre des signatures de la majorités des députés au nom du Parlement britannique.

Dans son intervention, Anna Firth a déclaré :

Je veux commencer par vous remercier de m’avoir invité à mon tout premier « Sommet mondial pour un Iran libre ». Mais j’ai accepté votre aimable invitation pour une raison et une seule, et c’est que je voulais venir ici aujourd’hui pour exprimer ma solidarité, non seulement en tant que députée, mais en tant que mère de trois jeunes. Deux d’entre eux sont des jeunes femmes, et aussi celui du Parlement britannique, avec les braves jeunes femmes et jeunes hommes d’Iran et, bien sûr, avec vous, Madame Radjavi, et votre plan en dix points.

Je veux que vous sachiez que le Parlement britannique salue votre incroyable courage et votre détermination. Et nous sommes à vos côtés dans votre lutte vitale pour la justice, la démocratie, l’égalité et la liberté en Iran. Et nous sommes à vos côtés car il est clair que votre courage et votre détermination doivent continuer. Cela doit continuer jusqu’à ce que l’oppression des femmes cesse. Elle doit continuer jusqu’à ce que cesse l’utilisation de la violence sexuelle comme moyen d’opprimer les femmes.

Et cela doit continuer jusqu’à la reconnaissance de l’alternative démocratique et le plan en dix points de Madame Radjavi, car ce n’est pas le moment d’accommoder le régime et de permettre à Téhéran de dicter notre politique iranienne.

Parce que je crois que le régime s’effondre, je crois que le régime est faible, et nous sommes dans un moment de changement majeur. Parce que rappelons-nous, les dictatures ont tendance à tomber, comme le disait Ernest Hemingway, telles les gens qui font faillite progressivement et puis s’effondrent soudainement. Donc, j’espère que l’année prochaine nous nous réunirons pour ce Sommet mondial à Téhéran dans un Iran libre. Et sur ce, j’ai le grand plaisir d’inviter Madame Radjavi sur scène.

En Angleterre, Mme Thatcher a dit un jour : « Si vous voulez dire quelque chose, demandez à un homme, mais si vous voulez faire quelque chose, demandez à une femme. Et je crois en Madame Radjavi, nous avons une femme qui peut faire et réaliser ses objectifs. Madame Radjavi, c’est pour moi un immense plaisir de vous remettre ce document au nom du Parlement britannique.