jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsSoulèvement des étudiants de l'Université Sharif de Téhéran et leur résistance contre...

Soulèvement des étudiants de l’Université Sharif de Téhéran et leur résistance contre l’attaque des agents répressifs

Soulèvement des étudiants de l'Université Sharif de Téhéran et leur résistance contre l'attaque des agents répressifs

Soulèvement en Iran – N°32

Maryam Radjavi : volez au secours des étudiants, la solidarité peut vaincre le plan du régime

Redoutant la propagation des manifestations étudiantes, les forces répressives du régime des mollahs ont encerclé l’Université de technologie Sharif. En tirant au fusil à plomb, les agents ont fait des blessés et de multiples arrestations. Mais les étudiants font preuve d’une résistance remarquable.

Dans la soirée du dimanche 2 octobre, un grand nombre de Téhéranais ont afflué vers l’Université Sharif. Les agents des unités spéciales, les forces de l’ordre et les agents en civil ne permettaient pas à la foule rassemblée devant l’université de s’approcher. Cependant la foule est venue en aide aux étudiants en lançant aux agents « ordures, ordures » et « libérez les étudiants ». Les forces répressives ont répliqué à coups de gaz lacrymogènes.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a appelé la jeunesse de Téhéran à voler au secours des étudiants de l’Université Sharif. Ne les laissez pas seuls, la solidarité peut vaincre le plan du régime, a-t-elle affirmé.

Pendant ce temps, des informations ont indiqué la poursuite du soulèvement dans d’autres parties de Téhéran, y compris la rue Shariati. Des jeunes se sont battus avec des agents criminels de Khamenei et ont lancé « à bas le dictateur » sur la voie rapide et au métro Shariati. Des agents de l’unité spéciale et des agents en civil ont tenté de les disperser en leur tirant dessus au fusil à plomb. Dans le quartier de Teimouri, les gens se sont déversés dans les rues et ont fermé la voie pour leurs manifestations nocturnes. Des Téhéranais et des jeunes très remontés ont également entretenu la flamme du soulèvement à Valiasr, sur le boulevard Pirouzi et dans de nombreux autres endroits de Téhéran en multipliant les accrochages.

A Ispahan, les habitants de Zainabieh et de Joughabad ont commencé à manifester en allumant des feux et en bloquant les rues, les forces répressives n’ont pas osé s’approcher du quartier. À Zahedan et dans les environs, de violents affrontements se déroulent contre les forces de l’ennemi.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 octobre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe