mercredi, avril 24, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes Iraniens célèbrent l’annulation du voyage d’Ebrahim Raïssi à Genève

Les Iraniens célèbrent l’annulation du voyage d’Ebrahim Raïssi à Genève

Lors de quatre jours de campagne, les Iraniens et les partisans du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) se sont rassemblés à Genève pour protester contre la visite prévue du représentant du régime iranien au Forum mondial sur les réfugiés.

Malgré la condamnation des organisations de défense des droits humains pour son implication directe dans le massacre des prisonniers politiques et des manifestants, Ebrahim Raïssi, le président du régime était censé diriger la délégation iranienne. Cependant, Téhéran a annulé son voyage à la suite d’une plainte officielle auprès du procureur suisse et d’un document comportant plus de 330 signatures d’anciens dirigeants, parlementaires et défenseurs des droits de l’homme.

A Genève, les manifestants se sont réjouis du succès de la campagne et ont condamné la politique de complaisance envers le régime iranien. Ils ont demandé une enquête sur Raïssi et les dirigeants du régime, les tenant pour responsables de quatre décennies de crimes contre l’humanité et de génocide.

Maryam Radjavi, présidente élue du CNRI, a transmis un message aux manifestants, lu par Mahnaz Salimian, secrétaire principal du CNRI. Diverses personnalités politiques, membres du CNRI, anciens prisonniers politiques du régime des mollahs et représentants des communautés iraniennes se sont adressés à la foule, notamment Abolghasem Rezaei, secrétaire adjoint du Conseil national de la Résistance iranienne.

Paulo Casaca, ancien député portugais au Parlement européen, a félicité les récentes victoires, appelant à une protestation constante contre le régime iranien. Il a souligné un récent assassinat parrainé par le régime contre le Dr Alejo Vidal Quadras et a appelé la communauté mondiale à soutenir la lutte du peuple iranien pour la liberté plutôt que de négocier avec le régime oppressif.

Rémy Pagani, ancien maire de Genève, a salué la campagne internationale qui a réussi à empêcher la visite de Raïssi, encourageant la poursuite de la résistance contre la dictature religieuse brutale qui commet des crimes quotidiens contre le peuple iranien.

Asghar Adibi, ancien membre de l’équipe nationale iranienne de football et membre du CNRI, a prononcé un discours lors de la manifestation.
Le Révérend Daniel Neeser a souligné que l’annulation du voyage de Raïssi était le résultat des efforts des manifestants, soulignant le caractère criminel de la délégation du régime iranien aux Nations Unies.

Niels Dudardel, ancien représentant du Parlement fédéral suisse et avocat du CNRI dans le cas du Dr Kazem Radjavi, a salué les récentes victoires de la résistance et l’absence de Raïssi à Genève. Il a souligné le sérieux avec lequel le procureur suisse a traité la plainte, soulignant l’implication de Raïssi dans l’assassinat du Dr Kazem Radjavi. Le Dr Kazem Radjavi était le représentant du CNRI en Suisse et a été assassiné par le régime iranien en 1990.

M. Dudardel a également reconnu le rôle crucial des femmes dans le soulèvement iranien, saluant leur leadership dans le mouvement de résistance.

En conclusion, les représentants des communautés iraniennes et les proches des martyrs ont pris la parole, réaffirmant leur détermination à suivre le chemin tracé par les martyrs pour parvenir à la liberté.

Les représentants des communautés iraniennes et des familles des membres de la résistance tombés au combat sont ensuite montés sur scène pour s’adresser à la foule. Ils ont réitéré avec passion leur engagement inébranlable à poursuivre sur le chemin tracé par les martyrs en quête de liberté.