dimanche, juin 16, 2024
AccueilActualitésActualités: LibertyIran : les parlementaires britanniques protestent contre le délai dans le transfert...

Iran : les parlementaires britanniques protestent contre le délai dans le transfert des Achrafiens

CNRI – Lord Maginnis et ses pairs de la chambre Haute du Parlement britannique ont protesté contre les hésitations de leur gouvernement à accepter un groupe d’opposants iraniens du camp Liberty en Irak.

Cité par le site du parlement, Lord Maginnis a déclaré lors d’une réunion le 27 février: « Dix ans après avoir planifié le transfert de la destinée de quelque 3400 réfugiés iraniens au régime de Nouri Maliki en Irak, il est ahurissant de constater que rien n’a été fait pour transférer en Grande-Bretagne les quelque 50 personnes qui ont des papiers britanniques ».

Une autre parlementaire, la baronne Turner, du parti travailliste, a expliquée: les habitants du camp Liberty remplissent les conditions pour bénéficier de la protection internationale. J’en appelle donc à notre gouvernement d’user de son influence sur l’Irak pour assurer la sécurité de ces réfugiés et pour permettre leur réinstallation ».

De son côté, Lord Carlile, membre éminent du Parlement britannique, a déclaré: « les dissidents iraniens du camp Liberty en Irak sont visés par des agressions permanentes, leur accès aux besoins de base est limité, notamment à des soins médicaux appropriés. Ils ne peuvent même pas avoir accès à leurs avocats et à leurs familles. Ils ne peuvent même pas sortir du camp Liberty qui ressemble plutôt à une prison. Plus de 150 d’entre eux ont déjà été tués par le régime irakien à la demande de l’Iran. Il est tout à fait évident que le premier ministre irakien Nouri Maliki, inféodé à l’Iran, cherche à nuire à l’intégrité et à la sécurité de ces opposants courageux. Nous devons aider à leur réinstallation hors d’Irak ».