jeudi, juin 20, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceGingrich : Washington doit rechercher un changement de régime en Iran avec...

Gingrich : Washington doit rechercher un changement de régime en Iran avec les opposants

Par Ashish Kumar Sen

The Washington Times, 10 septembre – Une frappe militaire préventive ne serait pas en mesure de détruire les sites suspectés abriter des armes nucléaires en Iran, c’est pourquoi les Etats-Unis doivent épouser une politique favorable à un changement de régime à Téhéran impliquant une aide aux groupes d’opposition, a déclaré l’ancien président de la Chambre des Représentants Newt Gingrich lundi.

Il a clairement expliqué deux “futurs inacceptables” pour l’Iran dans une intervention au National Press Club de Washington. L’un d’entre eux serait un Iran doté d’armes nucléaires, qui en utiliserait une ou en perdrait une.
“L’autre futur tout aussi inacceptable est une attaque militaire préventive”, a ajouté M. Gingrich.

M. Gingrich a dit franchement douté qu’Israël ou les USA puissent lancer une attaque pouvant paralyser une majeure partie du programme nucléaire iranien parce que les installations sont dispersées à travers le pays. 

“Il y aurait d’énormes dommages collatéraux parmi les civils », a-t-il averti. « Le monde sera horrifié par son prix.”
Il a également prédit que le régime iranien n’abandonnera pas sa quête des armes atomiques, meme après une attaque. “Une semaine après la campagne de bombardement, pourquoi pensez-vous que [le régime iranien] reculera », a-t-il demandé.

L’administration Obama ne soutient pas une frappe militaire sur les installations nucléaires de l’Iran, mais c’est une option qui a été sérieusement débattues à un haut niveau du gouvernement israélien.

M. Gingrich estime que les USA doivent soutenir tous les groupes d’opposants en Iran, y compris les Moudjahidine du peuple (OMPI).

Les Etats-Unis devraient adopter “une position très claire en faveur d’un changement de régime”, a-t-il ajouté. A la place, « nous isolons l’allié le plus efficace que nous avons au sein du peuple iranien et le décrétons inacceptable. »

L’OMPI a cherché à renverser le régime théocratique iranien. Saddam Hussein lui a donné refuge en Irak et elle a construit une base paramilitaire au camp d’Achraf, au nord de Bagdad. Les troupes américaines ont désarmé les opposants en 2003.

Cherchant à faciliter les discussions avec le régime iranien, l’administration Clinton a inscrit l’OMPI sur la liste des organisations terroristes étrangères en 1997.

Une cour d’appel américaine a ordonné en juin à la Secrétaire d’Etat Hillary Rodham Clinton de prendre une décision en quatre mois sur le retrait de l’OMPI de la liste du terrorisme.

Le premier minsitre irakien Nouri al-Maliki, un chiite proche du régime iranien, a fait sienne la mission de fermer le camp d’Achraf.

M. Gingrich a qualifié M. al-Maliki d’ “énorme déception” et dit que Washington est « épuisé » par l’Irak.

M. Gingrich a perdu la course du parti républicain à la candidature présidentielle face à Mitt Romney. Si Mr. Romney devient président, Mr. Gingrich a dit qu’il lui conseillera de faire d’un changement de régime en Iran un « but clair » de son administration.

http://www.washingtontimes.com/news/2012/sep/10/gingrich-urges-us-regime-change-iran-dissidents/print/#ixzz266i9Gqry