samedi, février 4, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi se félicite des positions exprimées par la conférence de Ryad

Maryam Radjavi se félicite des positions exprimées par la conférence de Ryad

 Maryam Radjavi se félicite des positions exprimées par la conférence de Ryad

« La solution à la crise dans la région réside dans le renversement du régime du guide suprême en Iran »

Maryam Radjavi, présidente-élue du Conseil national de la Résistance iranienne, s’est félicitée des positions exprimées par la conférence des chefs d’Etat arabes, islamiques et des Etats-Unis, tenue le 21 mai à Ryad, concernant les politiques déstabilisatrices du régime iranien pour la région et le monde.

Ils ont notamment souligné la nécessité de confronter le régime des mollahs dans son exportation du terrorisme et de l’intégrisme, sa politique de développement de missiles balistiques, ses ingérences dans les affaires intérieures des autres pays et ses activités destructrices pour la sécurité de la région et du monde.

Une position ferme est nécessaire, selon elle, pour mettre fin au terrorisme et au bellicisme des mollahs et pour ramener la paix et la tranquillité dans la région.

Mme Radjavi a souligné que la condamnation des agissements et des crimes du régime intégriste doit s’accompagner de mesures concrètes et pratiques, notamment l’urgence pour les gouvernements de rompre les relations avec ce régime, de l’expulser du banc des nations, d’inscrire les Pasdaran (gardiens de la révolution) et des milices et organes sécuritaires qui leur sont affiliées sur la liste des entités terroristes, ainsi que l’éviction de leur présence dans la région.

Mme Radjavi a également souligné la nécessité de renvoyer le dossier effroyable des violations des droits de l’homme en Iran, notamment le cas du massacre des prisonniers politiques en 1988, au Conseil de sécurité des Nations-Unies et à saisir une juridiction internationale dans ce dossier.

À cet égard, Mme Radjavi a rappelé les propos du président américain à cette conférence, qui a déclaré avec justesse : « La première victime du régime en Iran c’est la population de ce pays. » Ainsi que les propos du roi saoudien, qui tout en exprimant ses « respects et hommages à la nation iranienne », a déclaré : « Depuis l’époque de Khomeiny, le régime iranien a été le fer de lance du terrorisme international ».

Enfin, Mme Radjavi a insisté : La solution finale à la crise qui englobe la région, c’est le renversement du régime du Guide suprême par le peuple iranien et sa résistance organisée. Les Iraniens aspirent à la liberté et à une véritable souveraineté, qui ne peuvent intervenir qu’avec le changement du régime, un idéal pour lequel 120 000 enfants de cette patrie ont sacrifié leur vie. La reconnaissance de cette aspiration légitime du peuple iranien est une nécessité incontournable pour l’instauration de la paix et de la tranquillité dans la région, ainsi que pour la sécurité internationale.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 22 mai 2017

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe