jeudi, juin 20, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: FemmesFatemeh Zia'i, détenue politique provisoirement libérée pour maladie grave, renvoyée en prison...

Fatemeh Zia’i, détenue politique provisoirement libérée pour maladie grave, renvoyée en prison en cours de traitement

Fatemeh Zia'i, détenue politique provisoirement libérée pour maladie grave, renvoyée en prison en cours de traitement

Le dimanche 21 avril, Fatemeh Zia’i, une prisonnière politique âgée de 67 ans et sympathisante de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), a été renvoyée à la prison d’Evine en dépit de son traitement médical en cours. Elle avait bénéficié d’une libération provisoire à cause de la gravité de sa maladie. Elle souffre d’une sclérose en plaques avancée, et sa santé est gravement détériorée.

Fatemeh Zia’i, dont les deux filles sont membres de l’OMPI, avait déjà été emprisonnée dans les années 1980. Elle a été arrêtée à plusieurs reprises ces dernières années et a passé au total plus de 10 ans dans les prisons et les salles de torture de ce régime. Souffrant de cette maladie incurable, elle s’est vu refuser l’accès à des médecins et des médicaments en prison.

Elle a été condamnée pour la dernière fois à six ans et demi de détention en septembre 2022 pour organisation de rassemblement et collusion avec l’OMPI. Elle purgeait sa peine à la prison d’Evine de Téhéran. Récemment, en raison de l’aggravation de sa sclérose en plaques, elle a été provisoirement libérée pour être hospitalisée. Cependant, malgré son état critique, elle a été renvoyée en prison.

La Résistance iranienne appelle à une action urgente du Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU et du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Iran, ainsi que des autres défenseurs des droits humains, pour obtenir la libération de Fatemeh Zia’i et d’autres prisonniers malades en danger de mort.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 avril 2024