mercredi, février 28, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 96.500 décès dus au Covid-19 dans 408 villes

Iran : Plus de 96.500 décès dus au Covid-19 dans 408 villes

Abdul-Reza Mesri, député du Majlis du régime : Envoyer les enfants à l’école pour les mettre en danger est, à mon avis, un meurtre prémédité. Si nous agissons à la hâte et que les enfants attrapent le coronavirus, ce ne sera pas à cause de l’insouciance, nous provoquerons sciemment et intentionnellement un homicide.

Le président de la faculté des sciences médicales de Chahrekord : Vendredi, nous avons enregistrer le plus grand nombre d’hospitalisations depuis le début de l’épidémie dans les hôpitaux de Chaharmahal-Bakhtiari (Javan, 29 aout 2020)

Le directeur du réseau de santé de la province de Kohkilouyeh-Boyer-Ahmad : La situation est effrayante. Les ISU sont pleines. La semaine dernière, nous avons vu un nombre record de malades du coronavirus. La mortalité pourrait augmenter dans les semaines à venir. (Agence Ilna, 29 aout)

La faculté des sciences médicales d’Ispahan : Le nombre de patients hospitalisés (hors Kachan, Aran et Bidgol) est de 1022. Dix personnes sont mortes ces dernières 24 heures. (Agence Mehr, 28 aout)

La faculté des sciences médicales de Hormozgan : les admissions de malades de coronavirus ont augmenté de 9%. (Agence Mehr, 28 aout)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé ce 29 aout 2020, que le nombre de décès dus au coronavirus dans 408 villes d’Iran dépassait malheureusement les 96.500. Le nombre de morts dans les provinces de Khorassan-Razavi est de 6875, Khouzistan 6467, Ispahan 4349, Lorestan 4167, Guilan 3998, Sistan-Baloutchistan 3032, Azerbaïdjan oriental 2820, Azerbaïdjan occidental 2649, Alborz 2773, Hamedan 2458, Kerman 1543, Hormozgan 1284, Ardebil 1142, Bouchehr 1187, Zandjan 919 et Chaharmahal-Bakhtiari 677.

Abdul-Reza Mesri, député de Kermanchah au Majlis des mollahs, a déclaré : «je suis à cent pour cent opposé à l’idée d’envoyer les enfants à l’école pour les mettre en danger. Il ne faut pas faire de Kermanchah et plusieurs autres provinces des laboratoires. Je demande au gouvernement de prêter une attention sérieuse à ne pas présenter Kermanchah en blanc ou un lieu qui sert de laboratoire pour la réouverture des écoles. Plus tard, pour dire qu’ils auront réussi, ils n’auront pas à fournir de chiffres. Je pense que ce sera alors un meurtre prémédité (…) Si nous agissons à la hâte et que les enfants attrapent le coronavirus, ce ne sera pas à cause de l’insouciance, nous provoquerons sciemment et intentionnellement un homicide. » (Etemad Online, 29 septembre).

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 29 aout 2020