vendredi, avril 19, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 105.800 décès dus au coronavirus dans 440 villes

Iran : Plus de 105.800 décès dus au coronavirus dans 440 villes

– Hassan Rouhani a de nouveau accusé la population d’être responsable de l’épidémie de coronavirus. Il a déclaré que le respect par la population (des protocoles) était passé de 82 % à 62%. « Si les gens ne respectent pas (les protocoles), nous aurons une augmentation des infections, des hospitalisations et de la mortalité. »

– Massoud Mardani, membre du comité scientifique du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) : Toutes les provinces sont en rouge. 10 à 12 % des patients admis à l’hôpital, 50 % des patients qui entrent en unités de soins intensifs et 90 % des patients branchés à un respirateur meurent. (ISNA, 19 septembre 2020)

– Le président de la faculté de médecine de Qom : 631 patients atteints de coronavirus sont hospitalisés à Qom, 13 patients sont morts hier. (IRNA, 18 septembre 2020)

– Le président de la faculté de médecine de Hormozgan : La province a dépassé la situation alarmante, et Bandar Abbas, Bandar Lengeh, et Minab sont dans un état critique. (ISNA, 19 septembre 2020)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 19 septembre 2020 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 440 villes dépasse 105 800. Le nombre de morts dans les provinces de Téhéran est de 25.425, Khorassan Razavi 7777, Khouzistan 6866, Mazandaran 5147, Ispahan 4954, Qom 4760, Lorestan 4698, Guilan 4346, Golestan 2996, Fars 2931, Kermanchah 2432, Khorassan du Nord 1874, Hormozgan 1455, Markazi 1383, Qazvine 946, Chaharmahal-Bakhtiari 788, et Khorassan du Sud 662.

Massoud Mardani, membre du comité scientifique du CNLC, a déclaré à l’agence ISNA aujourd’hui : « Le ministère de la Santé a annoncé que toutes les provinces sont dans le rouge, et la situation n’est pas bonne. 10 à 12 % des patients hospitalisés meurent. 50% des patients qui entrent aux soins intensifs et 90 % de ceux qui utilisent le respirateur meurent. Avec l’augmentation du nombre d’infections, nous allons sans aucun doute faire face à une augmentation de la mortalité. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 19 septembre 2020