mercredi, février 21, 2024
AccueilActualitésActualités: AchrafVol des biens des Achrafiens par les forces irakiennes

Vol des biens des Achrafiens par les forces irakiennes

Participation de la Force Qods dans la répression d’Anbar et engagement de Maliki à accroitre la pression sur le camp Liberty
et à aider l’Iran à vendre son pétrole pour briser l’hégémonie saoudienne sur le marché pétrolier

Des informations de l’intérieur du régime iranien indiquent que les forces irakiennes postées au camp d’Achraf continuent de piller les biens des habitants. Le colonel Nahad, qui commande le bataillon de forces de déploiement rapide au camp, est un des principaux éléments de ces rapines. Sous la supervision des hommes des services du premier ministre chargés de la répression à Achraf et avec son bataillon, le colonel Nahad s’emparent des biens des Achrafiens et a recours chaque jour à différentes méthodes.

Ces informations ajoutent que ces derniers jours, les forces irakiennes se sont rendus sur un parking d’Achraf pour y voler de nombreuses pièces détachées sur les véhicules comme des bougies et des batteries.

De même, elles sont entrées dans un bâtiment central d’Achraf pour s’emparer notamment d’une grande quantité de vaisselle, de nourriture, de matelas et de couvertures. Elles ont aussi volé des équipements de sports.

D’autres rapports de l’intérieur du régime iranien indiquent que ces dernières semaines de nombreuses unités de la force terroriste Qods ont été envoyées en Irak pour réprimer la population de la province d’Anbar. Ghassem Soleimani, commandant de la force Qods, a dit à Maliki qu’on ne pouvait pas faire confiance à l’armée irakienne. Pour mettre fin à la révolte dans cette province, en plus de sa participation directe à la répression, la force Qods entraine les forces spéciales de Maliki à la guérilla urbaine et à la répression des tribus et de la résistance populaire.

En réponse à l’aide du régime dans la répression et à son soutien pour un troisième mandat de premier ministre, Maliki s’est engagé à accroitre la pression sur les habitants du camp Liberty. Il a également accepté d’aider le régime iranien à contourner les sanctions pour vendre son pétrole. Cela entre dans la politique d’affrontement avec l’Arabie saoudite. Khamenei a ordonné depuis longtemps aux dirigeants de son régime d’utiliser l’aide de l’Irak pour briser la « domination de l’Arabie saoudite et de ses alliés » sur le marché pétrolier.   

Ces derniers temps, les habitants de Liberty subissent des mesures répressives croissantes et des restrictions inhumaines. Les forces irakiennes créent des obstacles à l’entrée et à la sortie des camions de vidanges septiques ainsi qu’aux déplacements des malades dans les hôpitaux. Elles ont installé des mâts avec des équipements de surveillance dans le camp, empêchent l’entrée de nombreux matériel pour réparer les dégâts causés par les attaques à la roquette, et bloquent aussi l’entrée de nombreuses marchandises achetées par les habitants.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 5 février 2014