mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceMaryam Radjavi : Le Conseil de Sécurité doit prendre des sanctions contre...

Maryam Radjavi : Le Conseil de Sécurité doit prendre des sanctions contre le régime de Téhéran

CNRI – A l’annonce de la décision de l’AIEA d’envoyer le dossier atomique du régime des mollahs au Conseil de Sécurité, Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, a adressé un message à tous les défenseurs de la paix à travers le monde :

  

« J’adresse toutes mes félicitations aux défenseurs de la paix et des droits de l’homme pour la saisie du dossier nucléaire du régime des mollahs par le conseil de sécurité de l’ONU. C’est une grande défaite pour la dictature religieuse et ses plans néfastes visant à obtenir la bombe atomique.

Cet événement est le début d’une période nouvelle d’isolation et de bannissement international du régime des mollahs et de changement dans le rapport de force internationale contre l’ennemi de l’ensemble du peuple iranien.

Cette victoire est le résultat des efforts incessants de la résistance iranienne. C’est aussi le fruit du combat du peuple iranien contre le fascisme religieux qui a coûté le lourd tribut de 120.000 martyrs.
J’adresse mes félicitations à l’ensemble du peuple iranien.

Je salue aussi le courage de ces femmes et de ces hommes qui ont risqué leur poste et leur vie pour permettre de révéler les projets atomiques néfastes de ce régime. 

Je remercie également les défenseurs de la résistance iranienne, les personnalités politiques et les parlementaires de divers pays qui durant toutes ces années ont soutenu les efforts de la résistance pour inciter la communauté internationale à adopter une politique de fermeté face au régime des mollahs.

Il ne fait aucun doute qu’après la saisie de son dossier par le Conseil de sécurité, la dictature religieuse tentera à coup de chantage, de ruse et de pressions d’infléchir la volonté de la communauté internationale et de gagner du temps pour terminer ses projets atomiques. La seule manière de faire face et de neutraliser ces complots, c’est la fermeté et la rapidité d’action et de ne plus donner de temps aux mollahs.

C’est pour cette raison qu’il est aussi nécessaire, alors que le dossier se trouve au Conseil de Sécurité, de ne plus avoir aucune tergiversation ni négligence dans cette voie, et que le régime n’ait pas la moindre possibilité de gagner du temps.

Par conséquent, nous attendons du Conseil de Sécurité qu’il mette rapidement à l’ordre du jour un embargo en pétrole et en armes, technologique et diplomatique contre le régime des mollahs.

Les mollahs ne menacent pas seulement la région avec leur projet atomique. Ils ont pris en otage la paix et la démocratie en Iran et dans la région avec leurs violations sauvages des droits de l’homme et leur exportation du terrorisme et de l’intégrisme.

Dès à présent, nous voulons que les dirigeants de ce régime soient jugés dans une cour de justice internationale pour leurs crimes contre le peuple iranien, notamment le massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988, et leurs attentats terroristes à l’étranger.

Je dois souligner que la véritable solution pour se libérer des menaces croissantes que ce régime pose à la paix et à la démocratie dans la région et dans le monde, c’est un changement démocratique en Iran.

C’est pourquoi, je demande la levée de l’obstacle principal à ce changement, à savoir la suppression de l’étiquette injuste de terroriste collée à l’organisation des moudjahidine du peuple d’Iran.

J’appelle aussi au soutien du Conseil national de la résistance iranienne en tant que mouvement de résistance légitime du peuple iranien de manière à ce que, avec les efforts de la nation iranienne et de sa résistance, le monde soit débarrassé d’une dictature religieuse qui a mis en danger la paix, la sécurité et la tranquillité. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe