mercredi, février 28, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceStruan Stevenson : les jours des mollahs sont comptés

Struan Stevenson : les jours des mollahs sont comptés

L’ancien eurodéputé Struan Stevenson est intervenu au rassemblement des Iraniens à Bruxelles le 15 septembre, à l’occasion du premier anniversaire du soulèvement national des Iraniens pour la liberté en 2022.

Il a rendu hommage à Mahsa Amini et a souligné la réponse brutale des mollahs au soulèvement, entraînant la mort de 750 personnes et l’emprisonnement de plus de 30 000 personnes.

M. Stevenson a rappelé que le soulèvement a été mené par des femmes intrépides qui ont courageusement rejoint les unités de résistance de l’OMPI, qui défient le régime oppressif.

L’ancien eurodéputé écossaise a également condamné les violations des droits de l’homme, le soutien au terrorisme et la discrimination fondée sur le genre par le régime, soulignant que les femmes iraniennes en ont assez et sont à l’avant-garde du soulèvement. Il a appelé au soutien international, exhortant l’Occident à mettre le CGRI sur la liste noire et à traduire les dirigeants du régime en justice. « Les jours des mollahs sont comptés et le peuple iranien sera victorieux », a-t-il estimé.

Le texte du discours de Struan Stevenson :

Mes sœurs et frères, aujourd’hui nous sommes ici parce qu’il y a un an Mahsa Amini a été assassinée par la police des mœurs. Son nom restera dans l’histoire et ne sera jamais oubliée.

Vous connaissez les mollahs, depuis l’insurrection qui a commencé il y a un an, ils ont tué 750 personnes. Ils ont emprisonné plus de 30 000 personnes et pensent qu’en agissant ainsi, ils nous arrêteront. Ils peuvent y réfléchir à nouveau, nous ne serons jamais arrêtés.

Le soulèvement a été mené par des femmes courageuses qui ont rejoint les unités de résistance de l’OMPI. Ils ont detruit les postes de commandement du CGRI et du Basij. Ils ont dégradé des affiches de Khamenei. Ils ont mis des graffitis sur les murs. Ils ont mis des affiches de Radjavi et ils ne seront pas battus. Ils ont piraté les réseaux internationaux de la télévision d’État et montré des photos de Mme Radjavi à l’OMPI.

C’est le courage des femmes qui mènent ce soulèvement. Et bien sûr, comme d’habitude, le régime a eu recours aux arrestations, à la torture et aux exécutions. Ils ont exécuté 600 personnes l’année dernière. Comment peut-on avoir des conversations en Occident avec un régime qui a pendu 600 personnes au cours de l’année écoulée ?

Régime qui finance la guerre et le terrorisme au Moyen-Orient, il soutient Bachar al-Assad en Syrie, les rebelles Houthis au Yémen, le Hezbollah, les milices en Irak et le Hamas. Ce régime soutient le terrorisme au Moyen-Orient et dans le monde.

Et c’est pourquoi des dizaines de milliers de femmes, des dizaines de milliers, sont descendues dans la rue, se joignant à leurs frères et à leurs pères dans le soulèvement international. Des étudiants, des infirmières, des enseignants, des ouvriers d’usine, des retraités criant : « A bas le dictateur, que ce soit le Shah ou les mollahs !

Ce courageux OMPI exige la fin de la corruption, la fin de la discrimination, la fin de la répression, la fin de l’aventurisme militaire du régime des mollahs. Parce que les femmes ont été traitées comme des citoyennes de seconde zone en Iran. Ils ont subi des attaques brutales pour délit de mauvais voile. On leur a jeté de l’acide au visage, ils ont été poignardés. Ils ont été arrêtés, parfois des adolescentes, et des étudiants arrêtés pour avoir dansé ou chanté et publié des vidéos sur les réseaux sociaux. Parfois, ils ont été arrêtés pour avoir participé à des fêtes de fin d’année à l’université.

Voilà à quoi ressemble apparemment l’égalité des sexes en Iran aujourd’hui. C’est pourquoi les femmes en ont assez. C’est pourquoi les femmes sont à l’avant-garde de ce soulèvement.

Vous savez, lorsque Ruhollah Khamenei a détourné la révolution en 1979, l’une des premières choses qu’il a faites a été d’annoncer que l’égalité entre les hommes et les femmes constituait une violation fondamentale de certains des principes les plus cruciaux de l’Islam et un défi à certains des principes fondamentaux de l’Islam. exploitation et défie certains commandements explicites du Coran.

Ceci, mes sœurs et frères, est une vilaine tromperie. C’est un mensonge. Il a utilisé cette tromperie pour abolir les lois sur la protection de la famille. Il a supprimé les femmes juges. Seule une infime minorité des membres du majlis sont des femmes.

Et c’est pour cela que les mollahs ont désormais si peur de l’OMPI. Ils ont tellement peur des femmes qui dirigent l’OMPI parce qu’ils voient l’OMPI comme la principale menace pour leur existence. L’OMPI renversera ce régime. Et les mollahs disent que si nous voyons ou identifions quelqu’un de l’OMPI, il sera arrêté, torturé et peut-être exécuté.

Eh bien, j’ai un message aujourd’hui pour les mollahs. Je suis l’OMPI ! Vous êtes l’OMPI ! Nous sommes tous l’OMPI !

Il est temps maintenant que l’Occident se tienne aux côtés du peuple iranien, aux côtés des femmes et des hommes courageux. Nous appelons aujourd’hui à ce que l’OMPI et les unités de résistance se soulèvent à nouveau et renversent ce régime. La victoire est en vue.

Il suffit de mettre le CGRI sur liste noire. Ils doivent être désignés comme une organisation terroriste. Mettez le CGRI sur liste noire. Ils doivent être désignés comme une organisation terroriste. Et Khamenei et Raisi doivent être traduits devant les tribunaux internationaux de La Haye et accusés de crimes contre l’humanité et de violations des droits humains.

Nous les verrons en prison. Sœurs et frères, les jours des mollahs sont comptés. Les jours du tyran au turban touchent à leur fin. Nous marcherons tous ensemble pour la liberté, à Téhéran. vive la victoire et vive Radjavi !

Merci.