mercredi, février 21, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes anciens ministres de la Défense du Royaume-Uni et de l'Allemagne soutiennent...

Les anciens ministres de la Défense du Royaume-Uni et de l’Allemagne soutiennent la Résistance et le soulèvement iraniens

Les anciens ministres de la Défense du Royaume-Uni et de l'Allemagne soutiennent la Résistance et le soulèvement iraniens
Liam Fox, ancien ministre britannique de la Défense, et Franz Josef Jung, ancien ministre fédéral de la Défense de l’Allemagne, se sont rendus jeudi à Achraf 3 en Albanie, où vivent des membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI). Ils ont également rencontré Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la coalition mère de l’OMPI, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI). S’adressant aux membres de l’OMPI, les deux anciens ministres de la Défense ont exprimé leur soutien au soulèvement du peuple iranien et au plan en dix points de Mme Radjavi pour l’avenir de l’Iran.

Les anciens ministres de la Défense du Royaume-Uni et de l'Allemagne soutiennent la Résistance et le soulèvement iraniensLors de sa rencontre avec les honorables Dr Fox et Jung, la présidente élue du CNRI, Mme Radjavi, a souligné que le soulèvement de septembre 2022 en Iran a transformé la dynamique et rééquilibré le rapport de force entre le peuple iranien et le régime en place. Malgré la répression brutale, les assassinats et les arrestations, le régime ne peut plus maintenir le même niveau de pouvoir qu’avant le soulèvement. Mme Radjavi a souligné que le régime utilise des actes odieux sous le couvert de l’islam pour se maintenir au pouvoir, mais que leurs actions ne sont en aucun cas représentatives des véritables enseignements de l’islam.

Dans son discours, s’adressant aux membres de l’OMPI, Mme Radjavi a souligné que le peuple iranien veut « une république où les gens peuvent élire leurs représentants lors d’élections libres, et où personne ne jouit d’un quelconque privilège sous quelque prétexte que ce soit. La peine de mort est abolie et il n’y a pas de place pour les lois de la charia des mollahs ».

« Toutes les nationalités iraniennes ont subi 100 ans de discrimination et de répression sous la dictature du Shah et la tyrannie théocratique. Elles auront des droits égaux », a-t-elle ajouté.

Mme Radjavi a également souligné que « les manifestations qui ont commencé en septembre 2022 ont changé la situation en Iran » et que « la situation ne sera plus jamais la même qu’avant le début des manifestations ». Le peuple iranien est déterminé à renverser le régime, et rien ne peut se mettre en travers de son chemin.

Fox a déclaré que le régime iranien était l’un des plus toxiques au monde, qu’il était dirigé par les voyous du Corps des gardiens de la révolution islamique (pasdaran) et supervisé par la théocratie des mollahs, ce qui le rendait plus dangereux que la plupart des nations. Il a souligné le mépris du régime pour l’État de droit, les règles fondamentales de l’humanité et la dignité humaine.

« L’Iran est pire qu’une voyoucratie. Il est dirigé par les voyous affiliés aux pasdaran, mais il est supervisé par la théocratie obscène des mollahs. Cela en fait une nation plus dangereuse que la plupart des autres en termes de régime. Sur le plan économique, il n’a apporté que des difficultés au peuple iranien, une pauvreté sans précédent, le chômage, l’inflation, un niveau de vie que les Iraniens d’aujourd’hui ne méritent pas », a-t-il déclaré.

Le Très Honorable Fox a également noté que le Velayat-e faqih, le principe du régime théocratique, est un outil d’oppression intellectuelle, religieuse et politique et doit être complètement abandonné pour permettre au peuple iranien de jouir de la liberté d’expression et de l’autodétermination dont il a besoin.

Il a également condamné l’utilisation par le régime de la prise d’otages humains comme outil de sa politique étrangère et a regretté que certains pays, dont la Belgique, aient signé des accords qui conduiront à de futures prises d’otages.

Par ailleurs, M. Fox a souligné le courage des femmes iraniennes, qui sont au cœur de la bataille pour la liberté en Iran. Il a exprimé son admiration pour leur lutte et leur engagement à affronter la puissance du régime, tout en sachant ce qu’il en coûterait.

« Les femmes iraniennes sont au cœur de la bataille pour la liberté en Iran. Ces derniers mois, nous avons été témoins d’une grande admiration pour la manière dont cette lutte se poursuit aujourd’hui et pour la bravoure des femmes, jeunes et moins jeunes, en Iran. Le fait d’affronter la puissance du régime, en sachant ce qu’il leur en coûterait, est un véritable phare pour le reste du monde et nous indique quelle est la véritable bataille aujourd’hui en termes de droits des femmes dans notre monde », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne l’accord nucléaire conclu en 2015 entre l’Iran et les puissances mondiales, officiellement connu sous le nom de Plan global d’action conjoint (JCPOA), l’ancien ministre britannique de la défense a souligné qu’il était un opposant de longue date à « l’accord international avec l’Iran, parce que, franchement, je ne crois pas qu’il vaille le papier sur lequel il est écrit. Il ne s’attaque pas à l’ambition de l’Iran de devenir un État doté de l’arme nucléaire, mais se contente de la retarder. Et retarder un tel problème n’est pas un réel avantage ».

« Il n’aborde pas la question des armes balistiques de l’Iran. Elle ne s’attaque pas à la détermination du régime à déstabiliser ses voisins dans la région, et elle ne fait rien pour mettre fin à son soutien au terrorisme dans d’autres parties du monde, y compris la mienne », a-t-il ajouté.

L’honorable Franz Josef Jung, ancien ministre fédéral de la défense de l’Allemagne, s’est ensuite adressé aux membres de l’OMPI, exprimant son admiration pour le courage et la détermination du peuple iranien dans sa lutte pour la liberté et la démocratie.

Il a souligné que la base de cette lutte pour la liberté et de la Résistance iranienne est le plan en dix points de Mme Radjavi, qui est « si positif que c’est exactement la raison pour laquelle le régime travaille contre vous dans la Résistance iranienne. Les calomnies sont répandues, la diabolisation est faite, mais ce régime de terreur va jusqu’à l’assassinat.

L’ancien ministre allemand de la Défense a également souligné que le régime travaille contre la Résistance iranienne en répandant des calomnies et en la diabolisant. Il a appelé l’Occident à résister à cette diabolisation et à expliquer clairement ce que signifie la Résistance iranienne. « Nous, en Occident, devons également résister très clairement à cette diabolisation, car des choses erronées sont mises sous les yeux du public afin de vous discréditer. C’est le mensonge qui est répandu ici par le régime. Alors que vous défendez la liberté, la démocratie et les Droits de l’Homme, nous devons résister à la campagne de diabolisation menée par le régime », a-t-il déclaré.

M. Jung a souligné que la Résistance iranienne défendait la liberté, la démocratie et les droits de l’homme et rejetait « toute forme de dictature, qu’il s’agisse du régime du Shah ou de celui des mollahs. Aucune dictature ne devrait réussir en Iran ».