lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : Des membres du Congrès demandent à la justice américaine de...

Iran : Des membres du Congrès demandent à la justice américaine de poursuivre Assadollah Assadi

Iran : Des membres du Congrès demandent à la justice américaine de poursuivre Assadollah Assadi

Le 6 septembre, sept membres du Congrès des États-Unis des deux principaux partis politiques ont demandé au procureur général des États-Unis, Merrick Garland, de poursuivre immédiatement le terroriste condamné Assadollah Assadi pour la tentative d’attentat à la bombe contre le rassemblement du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) 2018 à Paris, où des citoyens américains, y compris des membres du Congrès, et de nombreux responsables actuels et anciens du gouvernement américain étaient pris pour cible.

Se référant à un traité entre Bruxelles et Téhéran, les membres du Congrès ont averti que si Assadi était libéré de sa garde à vue en Belgique, des vies américaines seraient directement menacées et ont appelé le ministère américain de la Justice (DOJ) à empêcher l’échange de prisonniers en déposant une plainte pénale et mandat d’arrêt devant le tribunal de district américain du district de Columbia contre Assadi pour complot en vue de mener une attaque terroriste contre des citoyens américains.

Lisez le texte intégral de la lettre de sept membres du Congrès américain au ministère américain de la Justice :

Congrès des États-Unis, Chambre des députés
Washington, DC 20515-0504
6 septembre 2022

L’honorable Merrick Garland,Le procureur général des États-Unis
Département de la justice des États-Unis
950 Pennsylvania Avenue, NW, Washington, DC 20530

Cher procureur général Garland,
En tant que membres du Comité judiciaire de la Chambre, nous vous écrivons pour vous exhorter à poursuivre immédiatement le terroriste condamné, Assadollah Assadi, l’un des principaux auteurs de la tentative d’attentat à la bombe contre le rassemblement du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) en 2018 à Paris, France.

Assadollah Assadi, diplomate iranien et agent du ministère iranien du renseignement et de la sécurité (Vevak), a été récemment poursuivi et condamné à 20 ans de prison en Belgique pour sa participation à la tentative d’attentat contre le NCRI, l’un des principaux groupes de résistance démocratique contre le régime de Téhéran. Dans cette attaque, des centaines de citoyens américains, y compris des membres du Congrès, et de nombreux responsables actuels et anciens du gouvernement américain ont également été ciblés par Assadi et ses complices. Malgré cela et plusieurs protestations de responsables américains et d’autres nations étrangères, le Parlement belge vient récemment d’approuver un « traité » avec l’Iran qui permettrait au terroriste condamné Assadi de retourner à Téhéran où il serait sans aucun doute accueilli en héros par le régime.

Si Assadi est libéré de la détention belge, des vies américaines seront directement menacées, c’est pourquoi il est essentiel que le ministère américain de la Justice (DOJ) empêche cet échange de prisonniers en déposant une plainte pénale et un mandat d’arrêt auprès du tribunal de district américain de Colombia contre Assadi pour complot en vue de mener une attaque terroriste contre des citoyens américains. Le ministère de la Justice a utilisé cette autorité dans le passé pour enquêter et poursuivre des actes terroristes qui ont violé la loi américaine, où qu’ils se soient produits, comme l’attentat à la bombe contre les tours de Khobar et les attentats à la bombe en Afrique de l’Est en 1998 contre deux ambassades américaines. Il est vital pour le DOJ de poursuivre cette pratique et de tenir Assadi pour responsable.

L’adoption récente de ce traité a encouragé le régime iranien à intensifier les menaces contre le CNRI, y compris contre le Sommet de l’Iran libre de cette année en Albanie.

Ces derniers mois l’Iran a pris en otage plusieurs binationaux et citoyens occidentaux afin de les utiliser comme monnaie d’échange pour libérer leurs terroristes condamnés.

Ceux qui menacent la vie des Américains doivent être tenus pour responsables. Si Assadi est ramené en Iran avant la fin de sa peine, il sera récompensé et libéré, alors qu’il avait l’intention de tuer ses victimes. Il est de la plus haute importance que le ministère de la Justice entame des poursuites contre Assadollah Assadi pour montrer à l’Iran que les États-Unis ne permettront pas aux terroristes parrainés par l’État de se promener librement.

Sincèrement,
Tom McClintock
Louie Gohmert
W.Gregory Steube
Ken Buck
Steve Cohen
Andy Bigg
Sheila Jackson Lee

Members of Congress Call on US Justice to Prosecute Assadollah Assadi – NCRI

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe