samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceDes opposants iraniens persuadent les USA de leur enlever l'étiquette de terroriste...

Des opposants iraniens persuadent les USA de leur enlever l’étiquette de terroriste – New York Times

Par Scott Shane

The New York Times, .21 septembre – Extraits – Un groupe d’opposition iranien qui a monté une extraordinaire campagne de lobbying pour sortir de la liste des organisations terroristes du Département d’Etat a réussi à atteindre cet objectif, ont indiqué des responsables vendredi.

 

La décision de la Secrétaire d’État Hillary Rodham Clinton était en partie fondée sur la récente coopération du groupe, les Moudjahidines du peuple, de terminer un déplacement de plus de 3000 de ses membres de son lieu de résidence de longue date en Irak, connu sous le nom de camp d’Achraf, ont déclaré deux responsables sous couvert d’anonymat avant une annonce officielle. Un dernier convoi de 680 personnes d’Achraf est arrivé au camp Liberty, près de l’aéroport de Bagdad, le 16 septembre.

Le groupe a été en mesure de réunir de vastes foules lors de rassemblements aux Etats-Unis et en Europe pour appuyer sa demande d’annuler la désignation de terroriste imposée par les États-Unis en 1997.

Ces deux dernières années, l’OMPI a enrôlé un éventail impressionnant d’éminents politiciens américains et d’anciens officiers militaires pour l’aider à défendre la cause comme quoi elle a abandonné la violence et qu’elle devait être retirée de la liste des organisations terroristes. Parmi les partisans se trouvaient d’anciens directeurs de la CIA et du FBI et d’anciens hauts responsables du gouvernement des deux administrations républicaines et démocrates.

Avec un nouveau gouvernement irakien entretenant des liens étroits avec l’Iran, les partisans ont déclaré qu’il y avait un risque important pour que les quelque 3200 membres encore en Irak puissent être massacrés. En fait, deux affrontements avec les forces de sécurité irakiennes depuis 2009 ont provoqué la mort d’au moins 45 membres de l’OMPI.

Le même argument a été avancé par de nombreux membres du Congrès qui ont écrit au Département d’Etat en faveur de l’abandon de l’inscription sur la liste terroriste. Ils ont avancé comme argument que cela pourrait encourager les attaques irakiennes ou iraniennes contre l’OMPI.

Mais les responsables de l’OMPI, y compris sa dirigeante à Paris Maryam Radjavi, ont été lents à coopérer avec le projet des Nations Unies de vider le camp d’Achraf, comme l’exigeait l’Irak, et à déplacer provisoirement les 3200 membres au camp Liberty. Ces derniers mois, les responsables de l’OMPI se sont plaints de ce qu’ils décrivent  comme de misérables conditions de vie au camp Liberty et  ont à plusieurs reprises retardé les convois prévus.

Mme Clinton avait déclaré publiquement que la coopération du groupe pour quitter Achraf serait un facteur dans sa décision sur la liste terroriste. Les responsables du Département d’Etat avaient déclaré qu’un refus de coopération lors du transfert soulèverait des questions sur ses promesses de ne jamais recourir à la violence.

Les avocats de l’OMPI sont allés devant la justice pour contester la liste terroriste et Mme Clinton s’est vue imposer la date limite du 1er octobre par la Cour pour prendre sa décision. Après que le dernier convoi ait quitté Achraf, les responsables américains ont dit qu’il ne faisait pas beaucoup de doute que l’étiquette de terroriste sera abandonnée.

Actuellement, environ 200 membres de l’OMPI sont encore à Achraf, et la moitié va bientôt être transférée au camp Liberty. La centaine restante restera à Achraf avec la permission des autorités irakiennes afin de surveiller les propriétés du groupe qui sont toujours dans le camp, a dit un responsable américain.

Pendant ce temps, des fonctionnaires des Nations Unies ont mené des entrevues avec les membres de l’OMPI au camp Liberty et ont accordé le statut de réfugié à plusieurs centaines d’entre eux. Des fonctionnaires des Nations Unies sont maintenant à la recherche de pays qui les accepteront.

http://www.nytimes.com/2012/09/22/world/middleeast/iranian-opposition-group-mek-wins-removal-from-us-terrorist-list.html
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe